Zeturf

Irish Oaks : le belle confirmation de Snow Fairy

Snow Fairy (à droite) est invaincue à trois ans.

La lauréate des Oaks d’Epsom Snow Fairy s’est imposée comme à la parade le dimanche 18 juillet dans les Irish Oaks, le pendant irlandais de notre Prix de Diane. La pensionnaire d’Edward Dunlop remporte ainsi le deuxième Groupe I de sa carrière, et se positionne aux côtés de Sarafina comme meilleure pouliche sur la distance. Potrait…

Il aura fallu attendre les trois ans de Snow Fairy pour voir la fille d’Inthykab arriver à maturité. En effet, en six sorties, elle n’était parvenue à s’imposer qu’à une seule reprise. C’était dans un petit maiden disputé sur l’hippodrome de Lingfield. Personne ne pouvait alors imaginer ce qui allait arriver. Toutefois, son entourage qui avait toujours vu en elle une pouliche de qualité, la présente pour sa rentrée dans une Listed Race sur l’hippodrome de Goodwood. Elle ne fait alors qu’une bouchée de ses adversaire, s’imposant par trois longueurs. L’histoire était en marche, et son entraîneur se mettait à rêver. C’est ainsi qu’il prenait la décision de supplémenter sa pouliche dans les Oaks d’Epsom (Gr.I). Les bookmakers ne lui voyaiet qu’une chance secondaire dans cette édition très ouverte, et la proposaient à la cote de 9/1. Après une course d’attente, la pouliche déployait de superbe foulées pour venir arracher la victoire dans les derniers mètres, s’imposant d’une encolure devant Meeznah. Après le sacre d’Epsom, la pensionnaire d’Edward Dunlop se présentait avec la position de co-favorite au départ des Oaks irlandaises, Hibaayeb étant également très plébiscitée. Mais de la représentante Godolphin il ne fut jamais question, et la partenaire de Ryan Moore s’envolait dans la phase finale. Huit longueurs sanctionnaient sa supériorité sur ses adversaires.

Avec ces deux victoires de Groupe I, chaque fois plus impressionnantes, il nous tarde d’assister à sa prochaine sortie. Une réapparition qui pourrait bien avoir lieu dans le Prix Vermeille, avant une éventuelle participation au Qatar Prix de l’Arc de Triomphe. Ce serait alors l’occasion d’un match entre la pouliche anglaise et Sarafina, la championne de l’Aga Khan, lauréate des Prix de Diane et de Saint-Alary. Une belle histoire pour une pouliche qui n’avait affiché que « quelques moyens » à l’âge de deux ans.

Guillaume Giroux

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :