Zeturf

Sinko du Vivier et Quid de Chahains se distinguent

Quid de Chahains contrôle le retour de Quilien d'Isques dans le Prix de la Méditerranée

Deux belles épreuves se déroulaient sur le Plateau de Soisy, ce samedi, avec le Prix de Milan, pour des trotteurs attelé de trois ans, et le Prix de la Méditerranée, pour de bons éléments attelé de 5 à 10 ans. Aidé par le départ à l’autostart et l’absence des leaders de la génération, Sinko du Vivier a confirmé ses progrès en remportant le premier groupe III de sa carrière. Quant à Quid de Chahains, il a profité de la déconvenue de Piombino, son principal rival, pour triompher dans le Prix de la Méditerranée.

Sinko du Vivier confirme dans le Prix de Milan

Alors que Seven d’Oliverie et l’attraction de l’épreuve Satchmo Wood prenaient le meilleur envol, Jos Verbeeck avait pris un départ de choix avec Zorro Photo, en seconde ligne, pointant aux avant-postes dès les premiers mètres. Parti sur la bonne jambe, Sinko du Vivier se rapprochait librement, pour aborder une première fois la ligne droite en tête. L’italien Mitico Milar faisait son effort, pour se placer aux côtés du pensionnaire de Vincent Martens, offrant ainsi un dos à Satchmo Wood. Après les disqualifications de Sam Bourbon devant les tribunes, et Seven d’Oliverie dans la ligne d’en face, les places restaient inchangées, jusque dans le dernier tournant où Sinko du Vivier s’échappait. Récent troisième de l’énorme Real de Lou sur plus long, le fils de Hand du Vivier démontre qu’il fait parti des meilleurs de sa génération, en ridiculisant l’opposition. Constamment en deuxième épaisseur, Mitico Milar prenait une excellente deuxième place, devant Zorro Photo, minutieusement drivé par Jos Verbeeck. A l’issue d’une bonne fin de course, Surcouf de Laubois concluait en quatrième position, tandis que Satchmo Wood décevait en ne finissant que cinquième, après avoir bénéficié d’un bon parcours.

Quid de Chahains facile dans le Prix de la Méditerranée

De nouveau présenté pieds nus, Quaro jaillissait à l’ouverture des ailes de l’autostart, pour prendre le commandement, en compagnie d’Eclisse Domar et Piombino, à la corde. Romance du Ruel était le mieux parti de la seconde ligne, tandis que Picsou de Villabon venait à l’extérieur de Quaro devant les tribunes. Patiemment drivé par Pierre Levesque, Quid de Chahains attaquait en troisième épaisseur dans la ligne d’en face, parvenant à se rabattre en première ligne. Tous les concurrents étaient placés, avec Quaro et Quid de Chahains aux commandements, devant Eclisse Domar, Pitt Cade, qui s’était bien rapproché, et Picsou de Villabon. Au début de la phase finale, Quid de Chahains créait facilement la différence, alors que Quaro donnait des signes de lassitude. En milieu de peloton depuis le départ, Quilien d’Isques finissait très fort en pleine piste, tentant en vain de venir à bout de Quid de Chahains, qui contrôlait facilement le retour du partenaire de Franck Nivard jusqu’au poteau. A quelques longueurs des deux premiers, Orso November terminait en trombe en troisième position, devant Picsou de Villabon, bon quatrième. Le choc entre Quid de Chahains et Piombino n’a donc pas eu lieu, dans la mesure où le protégé de Thierry Duvaldestin a esquissé un temps de galop à mi-ligne droite, sans toutefois de ressources apparentes.

Loic Chaoudour

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :