Zeturf

Critérium des 5 ans : Le grand objectif de Ready Cash

Ready Cash vers un quatrième groupe I

Le grand moment est enfin arrivé ! Les meilleurs trotteurs de cinq ans vont s’affronter ce samedi lors du Critérium des 5 ans, qui a sacré les plus grands champions du trot français, à l’image d’Ourasi, Ténor de Baune, Cocktail Jet, Général du Pommeau ou encore Meaulnes du Corta. C’est année, c’est bien évidemment Ready Cash qui attirent tous les regards, mais attention à Roc Meslois, qui pourrait priver le crack de Philippe Allaire d’une consécration attendue.

Derrière le Prix d’Amérique, c’est sans doute l’épreuve la plus convoitée, tant elle sacre chaque année de grands noms de ce sport. De Ourasi à Général du Pommeau, en passant par Ténor de Baune et Meaulnes du Corta, les plus grands trotteurs de l’histoire du trot se sont imposés dans ce classique. L’an passé, c’est Queen’s Glory qui créait la surprise, à l’issue d’une course mouvementée, en terminant en trombe à l’extérieur. Elle en profitait ce jour-là pour battre le record de l’épreuve en 1.13.1.

Le Jour J pour Ready Cash

Annoncé comme la future star du trot français depuis ses trois ans, Ready Cash est en route pour son grand objectif de l’année, en inscrivant son nom au palmarès du Critérium des 5 ans. Mis sur la touche en ce moment, Rolling d’Héripré ne sera pas présent pour réaliser le doublé Critérium des 4 ans – Critérium des 5 ans. On se rappelle qu’il avait mis fin à la suprématie de Ready Cash, en atomisant son rival dans le Critérium Continental (Gr.I) puis dans le Prix de Croix. Ainsi, en l’absence du fils de Dahir de Prélong, le Critérium des 5 ans semble promis à Ready Cash. Lauréat de vingt-deux de ses trente-deux sorties, le fils d’Indy de Vive a remporté trois groupes I (Critérium des Jeunes ; Prix Albert Viel ; Critérium des 3 ans), dominant de la tête et des épaules sa génération à trois ans. Néanmoins, il connu sa première défaite sportive dans le Prix de Sélection en mai 2009, battu par son éternel dauphin Rolling d’Héripré, qui allait ensuite s’imposer dans le Critérium des 4 ans, où Ready Cash n’était pas au départ. Le pensionnaire de Philippe Allaire allait ensuite tenté sa chance face à ses aînés dans le Prix de l’Atlantique à Enghien, sans succès ! Son mentor prenait alors la décision de l’écarter des pistes pendant cinq mois, pour préparer le meeting hivernal. Il enchaînait cinq victoires, dont le Prix Marcel Laurent, avant d’être malheureux dans le Critérium Continental et battu à la régulière par Rolling d’Héripré dans le Prix de Croix. Pieds nus pour la première fois de sa carrière dans le Prix d’Amérique, il se montrait fautif dans la plaine, alors qu’il se rapprochait, perdant ainsi toute chance. Absent pendant plus de cinq mois, suite à un contrôle positif, Ready Cash reste sur deux rentrées encourageantes à Enghien et sera sûrement à 100% pour affronter ses contemporains ici. S’il n’est pas trop tendu pendant le parcours et qu’il arrive à prendre la tête rapidement, la victoire ne devrait pas lui échapper.

Roc Meslois défie la Star !

Maintenant, les courses il faut les courir et l’on a déjà vu par le passé qu’aucun cheval n’était imbattable, notamment lors de l’édition 2007 du Critérium des 5 ans, où Offshore Dream est tombé sur Ozio Royal et un Jean-Michel Bazire déchaîné ! Ainsi, Ready Cash devra principalement  se méfier de Roc Meslois, vainqueur de la dernière préparatoire, tout en restant ferré. Des plus réguliers au plus haut niveau depuis ses débuts, le champion de Pierre Belloche se présente en pleine possession de ses moyens, pour défier la star de la génération, d’autant qu’il sera déferré des quatre pieds pour la deuxième fois de sa carrière. La première fois s’était soldé par une excellente cinquième place dans le Prix des Ducs de Normandie, en mai dernier, face à ses aînés. Maniable et au sommet de son art, il constitue la principale opposition à Ready Cash pour la victoire.

Romcok de Guez : le choix de Jean-Michel Bazire

Derrière les deux chevaux de la course, Jean-Michel Bazire délègue trois de ses protégés, à savoir Royal Lover, Roi Vert et Romcock de Guez. Et le crack driver a pris la décision d’être aux commandes de ce dernier, fautif dans la dernière ligne droite du Prix Jockey, alors qu’il partait pour la gloire. Toutefois, même s’il a brillamment remporté l’étape malouine du GNT, le représentant de René Guezille n’a jamais réellement mis en doute la hiérarchie chez les cinq ans. Mais, à la vue de sa dernière sortie, il semble avoir progressé et n’est pas incapable de surprendre. L’entraînement de Jean-Michel Bazire sera donc également représenté par Royal Lover et Roi Vert. Le premier cité reste sur une bonne troisième place pour ses débuts au trot monté. Présenté déferré des quatre pieds et associé à Franck Nivard, il fait parti des prétendants aux accessits d’honneur. Quant au second, il n’a pu finir que cinquième du Prix Jockey dernièrement, tout en étant nez au vent pendant quasi toute la course. Avec un bon parcours, ce n’est pas une impossibilité pour les places.

Les inséparables Rodrigo Jet et Rocklyn

Deux trotteurs ont fait le spectacle ce printemps, dans les semi-classiques chez les cinq ans : Rodrigo Jet et Rocklyn. Le pensionnaire de Jean-Etienne Dubois a remporté son premier groupe II dans le Prix Robert Auvray, devant Royal Lover, avant de se faire dominer par Rocklyn dans le Prix Henri Levesque sur plus court. Trois semaines plus tard, on retrouvait les mêmes aux deux premières places, mais dans un ordre différent, puisque Rodrigo Jet prenait sa revanche sur le fils de Love You. Cependant, dans la mesure où Ready Cash était absent et que Roc Meslois n’était pas encore à 100% au printemps, Rodrigo Jet et Rocklyn ont sans doute profité de leur forme pour s’illustrer. Mais de là à les écarter, il y a un pas à ne pas franchir, d’autant que Rodrigo Jet vient de conclure troisième du Prix Jockey et que Rocklyn sera déferré des postérieurs, conditions dans lesquelles il a rarement déçu.

Les éventuelles révélations

Par ailleurs, méfions-nous des concurrents, qui peuvent se révéler au meilleur moment, à commencer par l’imposant Ricimer, quatrième du Prix Jockey, alors qu’il paraissait contrôler la course en haut de la montée. Le pensionnaire d’Hervé Sionneau a tout de même convaincu pour ses premiers pas face à l’élite de la génération, et pourrait surprendre lors du grand rendez-vous, à l’instar de Récia du Closet, ménagée et très estimée par Stéphane Meunier. Tardive, la fille de Lulo Josselyn a débuté en compétition en mars 2009 et depuis, elle a remporté neuf de ses vingt-trois sorties, dont 70% de réussite à la gagne quand elle est présentée déferrée des quatre pieds (sept succès en dix tentatives), ce qui sera le cas ici. Jument de train, elle a animé le Prix Jockey sur un drôle de pied avant de céder logiquement dans les derniers cinq cents mètres. Il faudra s’en méfier dans ce Critérium des 5 ans, car ses limites sont inconnues à l’heure actuelle. Riktigt Gentil est également une révélation en puissance. Toujours tenue en haute estime par Pierre Levesque, qui l’a gentiment fait vieillir, il est aujourd’hui en gros retard de gain, tout en réalisant un excellent premier semestre avec quatre victoires à la clé. Rapidement fautif dans la dernière préparatoire, on n’a pas pu le juger face à ses adversaires du jour. Ce sera donc une découverte !

Enfin, pour les places, n’oublions pas la régulière Renommé d’Obret, Roxane Griff, surprenante deuxième du Prix Jockey, ou encore Royale du Chêne, même si elle ne sera « que déferrée des postérieurs ».

Loic Chaoudour

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :