Zeturf

Critérium des 5 ans : Le sacre de Roc Meslois !

Premier groupe I pour Roc Meslois !

Le Critérium des 5 ans a une nouvelle fois tenu toutes ses promesses, en sacrant un magnifique trotteur nommé Roc Meslois. On attendait la consécration pour Ready Cash, leader incontesté de la génération à trois ans. Mais, le champion de Philippe Allaire a longtemps fait les bras de Jos Verbeeck, avant de commettre l’irréparable dans la montée. C’est donc l’autre favori Roc Meslois, drivé le long du rail par Pierre Belloche, qui remporte le plus beau fleuron de sa carrière !

Malgré l’absence de Rolling d’Héripré, qui avait mis fin à la suprématie de Ready Cash sur la génération des « R » l’an passé, l’épreuve réunissait les meilleurs cinq ans du moment, avec de nouveaux talents en devenir, à l’image des trois moins riches Riktigt Gentil, Récia du Closet et Ricimer. Toutefois, tous les observateurs avaient leurs jumelles pointées sur la star Ready Cash, au départ de son premier grand objectif de l’hiver, avant le Prix d’Amérique fin janvier.

Après deux faux départs, le troisième fut le bon. Malheureusement pour Roi Vert, il s’élançait au galop, pendant que Renommé d’Obret prenait tête et corde, en compagnie de Rio du Rib. Pierre Belloche adoptait la même tactique que dans le Prix Jockey il y a dix jours, en plaçant Roc Meslois côté corde, dans le sillage de la partenaire de Dominik Locqueneux. Ready Cash était très bien parti en dehors et Jos Verbeeck décidait d’accélérer pour s’emparer du commandement à l’abord du premier tournant. Royale du Chêne se rapprochait à son tour pour venir en deuxième épaisseur, avant de laisser passer Romcok de Guez. Devant les tribunes, Récia du Closet faisait son effort et parvenait à se rabattre aux côtés de Ready Cash. Pendant ce temps, Royal Lover patientait à mi-peloton, suivi de Rocklyn, alors que Ricimer et Rodrigo Jet étaient en queue de peloton, très loin des leaders.

Ready Cash abordait en tête la ligne d’en face, mais sans doute nerveux en raison des faux départs, il restait très tendu, faisant les bras à Jos Verbeeck. Le crack driver belge tentait alors de le modérer, mais le fils d’Indy de Vive répondait par une faute à 1.500m du but. Récia du Closet n’en demandait pas tant pour prendre la direction de l’épreuve, laissant Romcok de Guez nez au vent. La pensionnaire de Stéphane Meunier durcissait alors la course (1.14.2 à 1.000m ; 1.13.7 à 500m). En haut de la montée, Dominik Locqueneux décidait de s’écarter de la corde avec Renommé d’Obret pour prendre le sillage de Romcok de Guez, permettant à Roc Meslois de gagner un rang le long du rail, comme dans le Prix Jockey. Encore assez loin de la tête, Royal Lover produisait son effort en troisième épaisseur, ramenant Rocklyn dans son dos.

Les concurrents abordaient le dernier tournant, où Romcok de Guez demandait à souffler, ce qui obliger Renommé d’Obret à sortir de son sillage. Récia du Closet résistait toujours en tête, mais ne pouvait rien face au finish de Roc Meslois, qui avait trouvé le jour, au moment de la défaillance du partenaire de Jean-Michel Bazire. Le champion de Pierre Belloche ne faisait alors qu’une bouchée de ses adversaires, se détachant irrésistiblement dans la phase finale, affichant 1.13.4 à l’arrivée (à trois dixièmes du record de Queen’s Glory l’an passé). A nette distance du lauréat, Renommé d’Obret coiffait Récia du Closet aux abords du poteau, pour le bénéfice de la deuxième place. Rapproché à huit cents mètres du poteau par Franck Nivard, Royal Lover réalisait une excellente performance en s’adjugeant la quatrième place, devant le surprenant Revel d’Anama, qui profitait des problèmes d’allures de Rocklyn dans les derniers mètres pour compléter la combinaison gagnante.

Magnifique cheval, trottant sans enrênement, Roc Meslois remporte le premier groupe I de sa carrière, dix jours après avoir glané son premier semi-classique dans le Prix Jockey. Pourtant, le fils de Look de Star fait parti des meilleurs de sa génération depuis ses débuts, en prenant de nombreux accessits dans les rencontres avec ses contemporains. Il s’était notamment classé troisième du Critérium des 4 ans, avant de faire sensation dans le Grand Prix de l’U.E.T derrière l’intouchable Maharajah. Facile lauréat du Prix Jockey avec son champion, en longeant le rail tout au long de l’épreuve, Pierre Belloche a adopté la même stratégie dans ce Critérium des 5 ans. Il ne lui manquait plus qu’à trouver le passage dans les cinq cents derniers mètres pour dicter sa loi…Souhait exhaussé !

Loic Chaoudour

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :