Zeturf

Début du meeting estival de Paris-Vincennes

Trois épreuves de groupe pour la rentrée à Vincennes

C’est la rentrée à Paris-Vincennes ! Le Plateau de Gravelle rouvre ses portes ce lundi, pour son meeting estival du 23 août au 26 septembre. Trois épreuves de groupe seront au programme de la première réunion de la saison, avec le Prix Pierre Plazen et le Prix Guy Deloison, réservés respectivement aux mâles et femelles de trois ans, et le Prix Hervé Céran Maillard pour trotteurs monté de cinq ans.

 

Prix Guy Deloison : Texas Style en reconquête

Lauréate de six de ses quinze sorties, dont deux semi-classiques (Prix Gélinotte – Prix Roquépine), Texas Style a connu beaucoup de difficultés ces derniers mois, après sa disqualification malheureuse dans le Critérium des Jeunes fin février. Méconnaissable dans les deux groupes II réservés aux femelles de trois ans au printemps, la pensionnaire de Louis Baudron a ensuite bien tenu sa partie dans le Prix Albert Viel (Gr.I) en finissant cinquième, tout prêt du podium. Elle vient d’effectuer une rentrée encourageante au Lion d’Angers et pourrait reprendre le leadership chez les femelles de trois ans, même si elle restera chaussée ici. L’opposition principale viendra de Topaze d’Atout, qui affrontera pour la première fois l’élite de la génération. Invaincue en trois sorties déferrée des quatre pieds, elle le sera de nouveau pour l’occasion et pourrait créer la sensation d’entrée. Attention également à Touch Of Quick, plaisante lauréate du Prix Ozo à la fin mai, sur le parcours qui nous intéresse. Elle fera son retour après plus de deux mois d’absence, mais se plaît sur les courtes distances. Ainsi, la méfiance est de mise ! N’oublions pas Terre d’Any, qui souffle le chaud et le froid, The Lovely Gwen, qui pourrait surprendre si elle reste sage, tout comme la régulière Trinité des Vals. Enfin, notons la présence de Tressy des Près, qui est capable de faire un numéro pour ses premiers pas au plus haut niveau.

Prix Pierre Plazen : La course visée pour Timoko !

Une heure et demie après les femelles, ce seront les mâles de trois ans qui entreront en piste pour le Prix Pierre Plazen. Très estimé par Richard Westerink, Timoko a confirmé les éloges de son entourage, en s’imposant à la surprise générale dans le Prix Albert Viel (Gr.I), le 20 juin dernier. Présenté pour la première fois déferré des quatre pieds ce jour-là, il venait coiffer Torino d’Auvillier dans les dernières battues, après un parcours idéal côté corde. Auparavant, il s’était surtout placé, en laissant de belles impressions, dans les confrontations générationnelles. Cinquième du Prix Henri Cravoisier à Enghien au début du mois, Timoko revient sur la piste de ses exploits et sera à nouveau pieds nus, signe d’une course visée par son entourage. Comment ne pas souligner le grand retour de Tucson, décevant septième du Prix Albert Viel. Pas revu depuis, le champion de Philippe Allaire restera avec ses chaussures, et même s’il possède la classe pour jouer la gagne, Jos Verbeeck ne devrait pas le pousser dans ses derniers retranchements. Derrière Timoko, qui semble taillé pour la victoire, insistons tout de même sur la candidature de The Best Madrik, lauréat du Critérium des Jeunes, premier groupe I de la génération, avant de se classer deuxième de Tucson dans le Prix Kalmia. Le protégé de Jean-Etienne Dubois vient de pulvériser l’opposition dans le Prix de Berlin sur le Plateau de Soisy, en étant déferré des postérieurs, ce qui ne sera pas le cas ici. Toutefois, il s’annonce comme le principal rival de Timoko pour la gagne. Pour finir, le régulier Tonkin de Bellouet et le « Bazire » Tonnerre du Gers devraient quant à eux lutter pour les accessits d’honneur.

Prix Hervé Céran-Maillard : L’absence des leaders

Préparatoire au Prix de Normandie, prévu pour le dimanche 19 septembre, le Prix Hervé Céran-Maillard a réuni sept trotteurs monté de bon niveaux, mais les meilleurs de la génération ne seront pas de la partie. En effet, on regrettera les absences de Rombaldi, Rex Normanus, Replay Oaks ou encore Ragtime du Parc. Mais les malheurs des uns font le bonheur des autres. C’est sans doute la raison pour laquelle Jean-Michel Bazire a décidé d’aligner Royal Lover en vue du grand rendez-vous dans quatre semaines. Faisant parti des meilleurs de sa génération au trot attelé, ce fils de Ganymède semble toutefois ne pas être en mesure de pouvoir lutter pour la victoire, notamment face à Ready Cash, dans le Critérium des 5 ans. Ainsi, son mentor tente un coup de poker en le présentant pour la première fois sous la selle, après avoir pris connaissance du retrait des cadors de la discipline pour le Prix de Normandie, même si Rombaldi fera son retour ce mercredi, dans le Prix Jockey. De ce fait, sur sa classe d’attelé, Royal Lover ne devrait pas rencontrer d’opposition, si toutefois il s’adapte à la monte. Il devra principalement se méfier du bon Rio du Rib, qui a tracé une ligne droite remarquée, après sa faute de début de parcours, dans le Prix des Hêtres à Cabourg. Deuxième de Ragtime du Parc sur ce parcours le 20 juin dernier, l’élève de Jean-Claude Hallais est un coup sûr à l’arrivée. Remember Jihem, toujours est à l’arrivée de toutes ses dernières tentatives, et ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin. Enfin, après deux rentrées à l’attelage, Royale du Perthois revient sous la selle avec de légitimes ambitions. Détentrice d’un honorable meeting hivernal, elle reste meilleure sur les distances de tenue, mais son expérience pourrait lui permettre de mettre tout le monde d’accord.

Loic Chaoudour

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :