Zeturf

Dubai World Cup : Gloria De Campeao superstar !

Gloria Di Campeao a remporté la Dubaï World Cup

L’hippodrome de Meydan accueillait la réunion de la Dubai World Cup le samedi 27 mars. Le spectacle aura été grandiose et les champions au rendez-vous. L’entraînement de Pascal Bary a brillé avec la victoire dans la World Cup du globe-trotter Gloria De Campeao. Retour sur une soirée riche en émotions…

Dubai World Cup

Incroyable ! Pascal Bary devient le premier entraîneur français à s’imposer dans la Dubaï World Cup. Son pensionnaire Gloria De Campeao, installé comme à son habitude au commandement des opérations par son jockey Tiago Pereira, a su repartir sous les attaques dans la dernière ligne droite. Deuxième de cette épreuve l’an passé, il a devancé du plus court des nez l’excellent finisseur Lizard’s Desire. Un instant malheureux, Allybar a échoué à une encolure des deux premiers, sous la selle d’Ahmed Ajtebi.

Al Quoz Sprint

C’est le Hongkongais Joy And Fun qui s’est imposé de bout en bout dans le premier Groupe I de la journée. Rapidement installé aux commandes de l’épreuve par son jockey Brett Doyle, le fils de Cullen s’est remarquablement allongé dans les 400 derniers mètres, devant le Godolphin Fravashi, auteur d’une superbe fin de course. California Flag a pris la troisième place, aux dépens de War Artist, associé à Olivier Peslier. Joy And Fun est entraîné sur l’île de Hong Kong par Derek Cruz, l’entraîneur du crack Good Ba Ba.

Godolphin Mile

Superbe victoire de Calming Influence et d’Ahmed Ajtebi, qui se sont irrésistiblement détachés dans la ligne droite, après une course menée parmi les chevaux de tête. Le représentant de Godolphin, entraîné par l’ex-assistant de Saeed Bin Suroor, M Al Zarooni, a résisté à la superbe fin de course de Green Coast, revenu des derniers aux premiers rangs dans la dernière ligne droite. Skysurfers s’est bien comporté pour s’adjuger la troisième place, à distance toutefois du lauréat.

Derby des Emirats Arabes Unis

Magnifique doublé de la casaque du Cheikh Mohammed Bin Khalifa Al Maktoum, qui a pris les deux premières places de ce Derby, grâce aux pensionnaires de Mike de Kock Musir et Raihana. C’est le premier nommé qui s’est imposé, à l’issue d’une superbe fin de course. Installé en dernière position par Christophe Soumillon, Musir s’est infiltré le long de la corde dans la dernière ligne droite, pour venir dominer sa compagne d’écurie dans les cent derniers mètres. Le Godolphin Mendip, un instant contrarié par un concurrent accidenté, a pris la troisième place avec Lanfranco Dettori.

Dubai Golden Shaheen

Longtemps pointé aux avant-postes, Kingsale King a accéléré sèchement sous les sollicitations de son jockey Garret Gomez à l’entrée de la ligne droite et n’a plus été rejoint, malgré l’excellent retour de Rocket Man. Ce dernier a fini à la vitesse du vent au centre de la piste, pour s’assurer une nette deuxième place. One World n’a pas démérité et s’est emparé du second accessit.

Dubaï Duty Free

Surprise à l’arrivée, avec la victoire de l’outsider Al Shemali, un représentant du fils de Cheikh Mohammed. Entraîné en Arabie Saoudite par A.R. Al Raihe, le fils de a profité d’un superbe parcours au sein du peloton, pour porter son attaque à la mi-ligne droite, prenant alors résolument l’avantage. Bankable a longtemps tardé à trouver l’ouverture, et a fini très fort mais trop tard. Le représentant de Ramzan Kadirov a du se contenter de la deuxième place, alors que Christophe Soumillon et Imbongui venait prendre la troisième place dans les dernières battues.

Dubaï Sheema Classic

La championne Dar Re Mi, bien connue en France pour avoir été rétrogradée de la victoire dans le Prix Vermeille 2009, a fait sien la prestigieuse épreuve. Après avoir galopé au sein du peloton dans une course menée sur un rythme sélectif, la pensionnaire de John Gosden a fini très fort au centre pour venir remporter son troisième Groupe I. La fille de a dominé la nippone Buena Vista, qui a fini à la vitesse du vent à la deuxième place, sous la selle d’Olivier Peslier. Cette dernière a dominé Spanish Moon, le lauréat du Grand Prix de Saint Cloud 2009, qui a du se contenter du second accessit, après avoir un instant fait illusion pour la victoire.

Guillaume Giroux

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :