Zeturf

Interview de Jérôme Zuliani, le vainqueur du Grand Steeple-Chase de Paris 2010

Jérôme Zuliani heureux après son triomphe dans le Grand Steeple-Chase de Paris

Jérôme Zuliani a eu la joie de remporter le 30 mai le premier Groupe I de sa carrière et non des moindres, puisqu’il a enlevé en selle sur Polar Rochelais le Grand Steeple-Chase de Paris. Celui qui collabore depuis huit années avec Patrice Quinton a accepté de répondre à nos question.

Quarante-huit heures après votre triomphe dans la plus belle course d’obstacle, comment vous sentez-vous ?

Je suis vraiment très heureux. Cela fait huit ans que je travaille avec Patrice Quinton, et cette victoire dans le Grand Steeple est la plus belle des récompenses. C’est vraiment la victoire de toute une équipe !

A quel moment saviez-vous que vous alliez gagner ?

Après le saut de la der ! Vous savez, en obstacle, on a pas gagné tant qu’on a pas passé le poteau. Je sentais que nous étions deux en course pour la victoire, mais je ne me suis pas occupé de Doumaja. J’étais avec mon cheval, pour éviter à tout pris la chute et d’être surpris. C’est seulement après la course que j’ai vu qu’il y avait 10 longueurs avec le second !

A passage du poteau, à quoi avez-vous pensé ?

j’ai pensé à certaines choses personnelles, mais je tiens à dédier cette victoire à mon père. J’étais aussi très heureux pour l’équipe de Patrice Quinton, qui méritait une telle récompense.

Pensez-vous que cette victoire va changer votre statu parmi les jockeys ?

Je ne le pense pas et je ne l’espère surtout pas. Je suis à ma place dans le vestiaire, et je suis très heureux de ma situation actuelle. Je ne veux pas que cela change.

Connaissez-vous le programme de Polar Rochelais pour les mois à venir ?

pour l’instant, Polar Rochelais est parti se reposer. Un repos bien mérité ! Nous le reverrons jusqu’à l’automne, et Patrice Quinton a tout le temps pour réfléchir à son futur programme. Peut-être le Prix La Haye Jousselin, mais il n’y a rien de fixé pour l’instant. Et puis, nous comptons bien tenter le doublé l’an prochain. Mais restons tout de même prudent, car chacun sait qu’un cheval d’obstacle est très fragile…

Guillaume Giroux

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :