Zeturf

Le grand retour de Meaulnes du Corta au Croisé Laroche

Meaulnes du Corta : vainqueur du Prix d'Amérique 2009

Ce mercredi, le Prix du Journal La Voix du Nord verra se confronter treize des meilleurs chevaux d’âge, sur la piste provinciale du Croisé Laroche. Orlando Sport, Nélumbo ou encore Olga du Biwetz seront de la partie. Mais, ce sera surtout l’occasion de revoir le crack Meaulnes du Corta en piste, lauréat du Prix d’Amérique 2009 et absent de la compétition depuis plus de six mois.

 

Les derniers mois de Meaulnes du Corta sur les pistes françaises

Grand champion de ces dernières années mais fragile, Meaulnes du Corta aura connu une carrière mouvementée, avec de nombreux sacres, mais aussi plusieurs blessures. A 10 ans, il ne s’est présenté qu’à 60 reprises pour 26 victoires, dont 8 groupes I avec le Prix d’Amérique (2009), le Prix de Sélection (2004), le Critérium des 5 ans (2005), le Prix de l’Atlantique (2007), le Grand Critérium de Vitesse de Cagnes sur Mer (2009 ; 2010) et le Prix de France (2009 ; 2010). Pas revu depuis sa victoire dans le Grand Critérium de Vitesse de Cagnes sur Mer le 14 mars dernier, le champion de Jean-Pierre Barjon effectue son grand retour ici, et prépare ses adieux aux pistes françaises. En effet, bientôt atteint par la limite d’âge, il ne pourra concourir en France que jusqu’au 31 décembre prochain inclus. On ne devrait pas voir le grand Meaulnes du Corta, qui aura besoin de cette course pour monter en condition, d’autant qu’il restera ferré, mais sa seule présence suffit à nous combler.

Les premiers pas de Ready Cash sous son nouvel entraînement

Autre champion au départ de cette épreuve, Ready Cash reste sur sa déception du Critérium des 5 ans, où il s’est désuni à mi-monté. Depuis, le fils d’Indy de Vive a rejoint les boxes de Thierry Duvaldestin et nous doit une revanche. Triple vainqueur de groupe I, il n’a cependant enregistré qu’un seul succès cette année et n’a jamais réussi face à ses aînés. Son nouvel entraîneur a pris la décision de le déferrer des postérieurs pour la troisième fois de sa carrière. La première s’était traduite par une sixième place dans le Prix de l’Atlantique 2009, où il s’était montré trop brillant, et la deuxième avait été « plus concluante » dans Le Prix Jean Le Gonidec, puisqu’il s’était imposé, avant d’être distancé pour contrôle positif. Après un début de carrière digne d’un crack, Ready Cash semble légèrement moins percutant et devra faire face à des trotteurs, qu’il n’a jamais dominé. Espérons que « son transfert » chez Thierry Duvaldestin lui permette de se ressourcer…

Orlando Sport : une base solide

Moins médiatisé que les deux concurrents précités, Orlando Sport reste tout de même la valeur sûre dans ce genre d’événement. Des plus réguliers au plus haut niveau, il n’aura manqué que son principal objectif en début d’année, en perdant toute chance sur une faute en début de parcours dans le Prix d’Amérique. Depuis, le pensionnaire de Roger Coueffin a toujours pris part aux arrivées de ses courses et reste sur deux excellentes tentatives dans le Prix Jean-Luc Lagardère et le Prix d’Eté. Réciproquement quatrième et cinquième, ces classements sont toutefois à relativiser, dans la mesure où le fils d’Hand du Vivier se trouvait à chaque fois loin de la tête au moment de l’emballage final. S’il fait parti du groupe de tête dans le dernier tournant, il luttera pour la victoire !

Les chances régulières

Notons également la présence de Nélumbo, toujours à l’arrivée et qui vient de s’illustrer, en finissant quatrième du Prix d’Eté. De nouveau présenté déferré des quatre pieds et ayant bénéficié d’un bon numéro derrière l’autostart, le protégé de Franck Blandin ne devrait pas être loin de la vérité. Méfiance à Commander Crowe, récemment débarqué chez Fabrice Souloy. Annoncé comme un crack dans son pays d’origine, il avait réussi ses débuts en France fin 2008, en s’adjugeant la deuxième place dans un excellent lot. Il s’est depuis imposé comme l’un des meilleurs trotteurs européens, en dominant notamment Torvald Palema en Suède l’an passé. Bon sixième du Prix d’Eté, après une fin de course remarquée, il sera pieds nus et associé à Jean-Michel Bazire pour la première fois de sa carrière. Ca peut faire mal… !! Attention ensuite à Queen’s Glory, lauréate du Critérium des 5 ans. Troisième du Prix de France en début d’année, elle vient d’effectuer deux bonnes rentrées et sera déferrée des postérieurs pour l’occasion. Attentiste, elle ne sera pas gênée de partir en seconde ligne et pourrait créer une belle surprise.

Où en-est Olga du Biwetz ? Après avoir progressivement gravi les échelons depuis l’âge de 5 ans, le deuxième atout de Fabrice Souloy connaît beaucoup de difficultés à retrouver son meilleur niveau. Associée à son entraîneur, les doutes peuvent persister quant à son éventuelle participation à l’arrivée. N’oublions pas aussi Orso November, en-dessous en classe pure de ses rivaux du jour, mais qui donne entière satisfaction à chacune de ses tentatives.

La rentrée de Prince Gédé

Pour finir, insistons sur la rentrée de Prince Gédé, vainqueur sportif du Prix de Cornulier 2009, avant d’être disqualifié pour allures. Il s’était ensuite vengé en alignant deux succès, dont le Prix de Paris (Gr.I), mais se voyait écarté des pistes pendant plus d’un an et demi, en raison d’une grave blessure. Ce Prix du Journal La Voix du Nord sera décidément le témoin du retour des champions. A l’instar de Meaulnes du Corta, Prince Gédé aura besoin de cette course, pour retrouver ses aptitudes, mais on ne peut être que satisfait de le revoir en compétition.

Loic Chaoudour

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :