Zeturf

Lope De Vega en champion dans le Prix du Jockey Club

Lope de Vega a offert un cinquième groupe I à son jockey Maxime Guyon

Lope de Vega s’est imposé en grand champion le dimanche 6 juin dans le Prix du Jockey Club. Associé à Maxime Guyon, le pensionnaire d’André Fabre a ainsi réalisé le doublé Poule d’Essai des Poulains – Prix du Jockey Club, comme l’avait fait son père Shamardal en 2005.

Une victoire incontestable

A l’ouverture des stalles, Vivre Libre, leader de Planteur, se portait immédiatement au commandement des opérations. Lope de Vega, qui s’élançait de la stalle n°20 et qui semblait paraissait très tendu avant le départ, parvenait à s’installer rapidement dans son sillage, devant Planteur et Pain Perdu. Les positions restait ainsi figée jusqu’à l’entrée de la ligne-droite. Le peacemaker perdant pieds en fin de tournant final, Lope de Vega se trouvait seul en tête, son principal rival dans le sillage. Mais à 400 mètres du poteau, Lope de Vega plaçait une accélération décsive, laissant sur place le pensionnaire d’Elie Lellouche, qui se défendait remarquablement pour conserver une excellente deuxième place. Pain Perdu, associé à un Lanfranco Dettori déchainé, conservait la troisième place face au bon retour de Behkabad et de Viscount Nelson. Ce dernier avait instant contrarié Lumineux (sixième) dans le parcours, mais la réclamation d’Olivier Peslier n’aboutira pas.

Les battus

Très plébiscité au betting, No Risk At All n’aura jamais laissé d’espoir à ses nombreux supporters, tout comme Royal Bench qui, d’après son jockey Ioritz Mendizabal, doit être repris en confiance lors de sa prochaine sortie, le fils de Whipper « n’ayant jamais été trop dans le coup ».  Quand au favori de l’épreuve, l’irlandais Cape Blanco, il n’aura été que l’ombre de lui même. Il bénéficiait pourtant d’une magnifique ligne avec le lauréat du Derby d’Epsom, qu’il avait devancé facilement auparavant.

Lope de vega sur les traces de son père

En s’imposant dans le Prix du Jockey Club, Lope de Vega marche sur les traces de son père. En effet, Shamardal avait lui aussi réalisé le doublé Poule d’Essai des Poulains – Prix du Jockey Club. La sélection voulu par le passage de 2.400 m à 2.100 m a donc parfaitement opérée, Lope de Vega faisant partie de la première génération de 3 ans de Shamardal.

Une autre histoire est également à noter. Lors de sa victoire dans le Prix du Jockey Club, Shamardal avait devancé d’une courte tête Hurricane Run, un élève du Gestüt Ammerland, propriétaire de Lope de Vega. Reconnaissons le travail de Crispain de Moubray, le manager du Gestüt Ammerland, qui a su voir en Shamardal un étalon d’avenir, et pas simplement le cheval qui lui avait « volé son Jockey Club »…

Guillaume Giroux

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :