Zeturf

Meaulnes du Corta vise le doublé

Meaulnes du Corta : le cheval à battre !

A 10 ans, Meaulnes du Corta participera à son dernier Prix d’Amérique. Lauréat de six Groupe I depuis ses débuts, dont trois en 2009, le champion de Jean-Pierre Barjon va tenter le doublé dans la plus grande course mondiale, après sa victoire l’an passé. Véritable crack, il n’a pas été épargné par des ennuis de santé tout au long de sa carrière, mais se présente dans l’Amérique 2010 en grande forme.

  • Une carrière entachée d’ennuis de santé

Malgré ses dix ans, Meaulnes du Corta est un cheval tout neuf. Souvent en dehors des pistes en raison d’ennuis de santé, il n’a participé qu’à 56 courses depuis le début de sa carrière.

Le champion de Jean-Pierre Barjon débute en compétition tardivement, à l’aube de ses quatre ans, dans le Prix de Riom, par un succès. Il se présente ensuite dans le Prix Albert Viel, labellisé Groupe I, invaincu en cinq sorties. Dans le sillage des animateurs, le pensionnaire de Loïc-Claude Abrivard s’incline de justesse aux dépens de Mahana et perd son invincibilité. Laissé au repos pendant près de cinq mois, il s’impose dès son retour à la compétition dans le Prix Abel Bassigny (Groupe II) et enchaîne un autre succès deux semaines plus tard. Lauréat de trois Groupe II, Meaulnes du Corta aborde le Prix de Sélection en pleine possession de ses moyens. Installé grandissime favori, il remporte facilement son premier Groupe I, en 1.12.6. Après sa victoire dans le Prix Gaston Brunet, il connaît sa première interruption de carrière pendant plus de seize mois ! Avec deux courses de rentrée dans les jambes, le fils de Voici du Niel s’impose dans le Critérium des cinq ans devançant de haute lutte la championne de Jean-Pierre Dubois Mara Bourbon. Passé dans les boxes de Pierre Levesque en novembre 2005, il commet l’irréparable dans le Prix de Bretagne, pour sa première confrontation face à ses aînés. Après avoir quelque peu déçu durant le meeting 2005/2006, il est de nouveau absent de la compétition pendant neuf mois ! Il effectue sa rentrée en décembre 2006 afin de préparer son année de sept ans. Il empoche pas moins de sept succès de prestige, dont le Prix de l’Atlantique, le Prix de Washington, le Prix d’Eté et le Prix de Bourgogne. Il s’annonce alors comme le grand rival d’Offshore Dream dans l’Amérique 2008. Installé au commandement, il s’est perdu dans ses allures à l’entrée de la dernière ligne droite. S’inclinant ensuite dans le Prix de France derrière Exploit Caf, il fait sien le Prix de l’Union Européenne. S’en suit une nouvelle absence de neuf mois !

  • 2009 : Imbattable Meaulnes du Corta !

Etablissant sa rentrée directement dans le Prix du Bourbonnais, Meaulnes du Corta remporte le Prix de Bourgogne en champion et rassure son entourage sur son état de forme. Il se présente dans l’Amérique 2009 dans la forme de sa carrière. Associé à Franck Nivard, le pensionnaire de Pierre Levesque prit la tête dans la descente et se détacha facilement à l’entrée de la dernière ligne droite pour aller quérir son premier Prix d’Amérique. Il remporte ensuite le Prix de France et le Grand Critérium de Vitesse sur l’hippodrome de Cagnes-sur-Mer et démontre au grand public qu’il est bien le meilleur trotteur du monde.

  • Sa préparation pour le Prix d’Amérique 2010

Après sa dernière victoire, Meaulnes du Corta est de nouveau écarté des pistes en raison d’ennuis de santé et son entourage doute quant à la participation de son champion pour le Prix d’Amérique 2010. Mais le crack n’a pas dit son dernier mot et revient en course pour les préparatoires. Après deux courses sages, il se doit de montrer sa forme dans le Prix de Bourgogne. Dans une course sans train menée par Olga du Biwetz, le champion s’est longtemps retrouvé coincé à la corde, avant de trouver le passage dans le dernier tournant, sans pouvoir revenir complètement sur la partenaire de Jean-Michel Bazire. Interrogé après la course, Jean-Pierre Barjon n’avait pas caché être un peu déçu. Mais l’objectif reste le même…le Prix d’Amérique 2010 !

  • Ses points forts

Meaulnes du Corta est un véritable cheval de Prix d’Amérique. Capable de mener l’épreuve à un rythme très soutenu, il sait en garder « sous les sabots » pour repartir dans les 500 derniers mètres. Il n’a ainsi besoin de personne pour mener sa tâche à bien. Revenu en forme, il avait terrassé ses adversaires l’an passé sur toutes les distances et toutes les pistes. En outre, il est issu d’un entraînement redoutable. En effet, Pierre Levesque reste sur trois succès d’affilé dans cette épreuve côté entraîneur et lui sera associé cette année dans l’Amérique. Enfin, n’ayant participé qu’à 56 courses depuis ses débuts, il allie expérience et fraîcheur et devrait sans incident pouvoir doubler la mise dans la plus prestigieuse épreuve au monde.

  • Ses points faibles

J’aurais tendance à dire que « le Grand Meaulnes » n’a aucun inconvénient et devrait l’emporter mais une course reste une course. De plus, même si sa deuxième place dans le Prix de Bourgogne est encourageante, son état de forme n’est pas clairement défini. Par ailleurs, il avait autrefois quelque difficulté dans le dernier virage ; ainsi, il pourrait commettre l’irréparable sous la pression des nouveaux venus, Rolling d’Héripré et Ready Cash. Réponse demain…

Loic Chaoudour

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :