Zeturf

Olga du Biwetz profite des malheurs de Ready Cash dans le Prix de Bretagne

Retour gagnant d'Olga du Biwetz à Vincennes

La première préparatoire au Prix d’Amérique était au programme, ce samedi à Vincennes, avec le Prix de Bretagne et ses dix-huit partants de grande classe. Auteur d’un véritable uppercut dans le tournant final, Ready Cash partait pour la gloire, quand il s’est trompé à trois cents mètres du but, laissant filer la victoire à l’exemplaire Olga du Biwetz. Le podium est complété par Nuit Torride et Oyonnax.

Le Prix de Bretagne, le premier grand rendez-vous du meeting hivernal pour les chevaux d’âge, s’est disputé ce samedi sur la distance classique des 2.700m de la grande piste de Vincennes. C’était l’occasion pour plusieurs des participants de peaufiner leur condition physique, mais aussi pour d’autres d’affirmer leurs prétentions pour le Prix d’Amérique, dans deux mois.

Une allure régulière menée par Première Steed

Retrouvant Jean-Michel Bazire au sulky, la sprinteuse Première Steed s’emparait du commandement devant les tribunes, avec One du Rib à son extérieur, et Brioni dans son dos. Associée pour la première fois à Eric Raffin, Olga du Biwetz se plaçait en quatrième position en deuxième épaisseur, avec Ready Cash dans son sillage, tandis que Nouba du Saptel était « au chaud » en troisième rideau côté corde. On perdait Qualmio de Vandel, fautif dès les premiers mètres, alors que Qwerty et Roc Meslois occupaient la seconde moitié de peloton.

Ready Cash au-dessus du lot mais fautif

Première Steed imprimait un rythme régulier à l’épreuve (1.13.5 à 1.500m ; 1.13.4 à 1.000m) et abordait le tournant final en tête, mais le second atout de Fabrice Souloy ne pouvait répondre à l’attaque de sa compagne de box, Olga du Biwetz, mais surtout à l’uppercut de Ready Cash en dehors. Le champion de Philippe Allaire, qui restait sur son impressionnant succès dans le Prix Marcel Laurent, était alors hors de portée de ses rivaux, mais se perdait dans ses allures à trois cents mètres du but. Franck Nivard nous confiait après la course, que son partenaire s’était déferré des antérieurs, perdant ainsi son équilibre.

Olga du Biwetz opportuniste pour son retour à Vincennes

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, et en l’occurrence d’Olga du Biwetz, qui était nettement battue par l’élève de Thierry Duvaldestin, mais qui profitait de sa faute pour effectuer un retour gagnant sur le Plateau de Gravelle. Eric Raffin s’exprimait sur la performance de la fille de Cézio Josselyn : « J’étais battu, on était second, mais elle a été au poteau impeccable. Elle met son cœur sur la piste. (…) C’est une championne ! ». Avec un chrono d’1.12.8 pour la gagnante, nul doute que Ready Cash aurait affiché moins d’1.12.5 à l’arrivée ! A l’issue d’une fin de course remarquable en pleine piste, Nuit Torride confirmait qu’elle était l’une des meilleures juments d’âge du moment, en s’octroyant le premier accessit, devant Oyonnax, « à 80% » selon Vincent Brazon, et qui s’annonce prêt pour défendre son titre, à la fin janvier. Rapprochée en troisième épaisseur depuis la mi-montée, Lisa America, lauréate du Grand Circuit Européen 2010, venait courageusement coiffer Brioni dans les dernières battues, pour la quatrième place. A noter la disqualification de Nouba du Saptel dans le dernier tournant, alors qu’elle avait énormément de ressources. Selon Yves Dreux, la fille de Canada n’aurait pas fini loin de la gagnante.

Loic Chaoudour

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :