Zeturf

Prix de Bruxelles : le retour du crack Quaro ?

Quaro : lauréat du Critérium des 3 ans et des 4 ans !

En marge du Prix du Louvre, avec la présence de Real de Lou, et du Prix de Rome, avec de bons trois ans attelé, le Prix de Bruxelles réunira ce dimanche à Enghien douze sprinters, sur les 2150m, départ à l’autostart. L’épreuve s’annonce très ouverte avec plusieurs possibilités pour la victoire finale, mais ce sera surtout l’occasion de voir le double lauréat de Critérium Quaro en piste, présenté déferré des quatre pieds pour la troisième fois de sa carrière.

Quaro pieds nus

Ce Prix de Bruxelles s’annonce ouvert, mais il pourrait être le témoin du retour au premier plan du champion Quaro. Double lauréat de Critérium (3 ans et 4 ans), il a connu beaucoup d’ennuis de santé, après ses exploits. Raison pour laquelle son entourage a décidé de le ménager et de le faire revenir petit à petit à la compétition. Restant sur quatre sages rentrées, Fabrice Souloy a pris l’option de le déferrer des quatre pieds ici, condition dans laquelle il est invaincu en deux sorties (les deux Critériums). Ainsi, on devrait retrouver le vrai visage de Quaro ce dimanche, celui d’un vrai crack !

Un Prix de Bruxelles très ouvert !

Toutefois, plusieurs candidatures méritent d’être mises en avant, à commencer par celle d’Opium. Tenu en haute estime par son entourage, ce fils de Défi d’Aunou a remporté dix-huit de ses trente-cinq courses. Très ménagé par Pierre Levesque, on attendait beaucoup de lui cet hiver, après sa série automnale de cinq succès d’affilée, mais il s’est montré plutôt limité face à des trotteurs de la trempe de Nélumbo ou Punch de Chenu. Quatrième de la Finale du GNT, avant de se classer deuxième du Prix de Chateaudun, Opium a ensuite pris du repos, pour aborder la saison estivale en pleine possession de ses moyens. Restant sur deux bonnes rentrées, le représentant de Michel Gozlan a dû monter en condition et s’annonce comme l’un des principaux prétendants à la victoire. Il devra cependant se méfier de Prodigious, revenu à un bon niveau. Excellent à 4 et 5 ans, il s’était notamment imposé dans le convoité Critérium Continental, qualificatif pour le Prix d’Amérique. Ce rejeton de Goetmals Wood se voyait ensuite disqualifié de sa cinquième place dans le grand rendez-vous, pour un contrôle positif. Installé dans les boxes de Philippe Moulin depuis août 2008, Prodigious connaîtra ensuite beaucoup de difficulté à retrouver son meilleur niveau, malgré quelques performances honorables. Excellent troisième de Nouba du Saptel dans le Prix de Washington, ce redoutable finisseur semble en mesure de renouer avec le succès, qui le fuit depuis maintenant deux ans et demi !

Attention également à Opaline d’Atout, dont Fabrice Souloy a fait de cette course un objectif. Présentée pieds nus et associé à Franck Nivard, cette fille de Cocktail Jet pourrait profiter d’un faux rythme pour s’imposer, même si elle devra s’élancer avec le numéro 1. Autre postulant à la victoire, Obélo Darche sera cette fois-ci débarrassé de son compagnon d’écurie Nélumbo. Déferré des quatre pieds et capable de durcir l’épreuve, le pensionnaire de Franck Blandin pourrait trouver la ligne droite d’Enghien un peu longue, mais une grande performance de sa part est attendue.

Paradis Cordière et Orso November en embuscade

Parmi les outsiders en puissance, notons la présence de l’éternelle note Paradis Cordière. Toujours placé et adepte des parcours de vitesse, le champion de Jean-Louis Labigne partira avec le numéro 2 derrière l’autostart, ce qui devrait lui permettre de bien se placer dès les premiers mètres. Il vient de montrer sa forme dans le Prix de New York, sur le parcours qui nous intéresse, en finissant troisième. Attentiste, un parcours caché lui est indispensable, mais sa redoutable pointe de vitesse pourrait faire mal, même s’il n’a plus passé le poteau en tête depuis juillet 2008. Notons aussi la présence d’Orso November, qui vient de montrer ses limites face aux meilleurs dans le Prix René Ballière (Gr.I). Trotteur régulier et dans sa catégorie, il sera comme d’habitude associé au crack driver Jos Verbeeck, qui devra toutefois gérer avec un numéro en seconde ligne.

Loic Chaoudour

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :