Zeturf

Prix de Genève : Confirmation attendue pour Sinko du Vivier

Un nouveau succès pour Sinko du Vivier ?

En marge du Prix Jean-Luc Lagardère aura lieu le Prix de Genève, groupe III pour trotteurs attelé de quatre ans. Récent lauréat du Prix de Milan sur l’anneau de Soisy, Sinko du Vivier sera au départ avec pour objectif de confirmer son nouveau statut. Toutefois, la partie ne s’annonce pas jouée d’avance avec la présence de Satchmo Wood, décevant dans la course référence, Séros, nouveau venu à ce niveau, ou Seven d’Oliverie, capable du meilleur.

Sinko du Vivier imbattable ?

Souvent fautif dans les premiers mètres à ses débuts, Sinko du Vivier ne pouvait réellement défendre ses chances dans les classiques générationnels. Malgré ces soucis d’allures, le pensionnaire de Vincent Martens était tout de même parvenu à prendre des accessits, à l’automne dernier, dans les groupes I Prix de l’Etoile et Championnat Européen des 3 ans, prouvant ses évidents moyens. Depuis, ce fils d’Hand du Vivier s’est assagi, s’affirmant comme l’un des tous meilleurs de sa génération, comme l’atteste ses récentes performances, soldées par deux succès. Le dernier en date le fut dans le Prix de Milan, où il s’est imposé sûrement face aux trotteurs qu’il va de nouveau affronter ici. En pleine forme, Sinko du Vivier retrouve une distance de tenue dans ce Prix de Genève, qui lui semble promis avant le coup.

Satchmo Wood restera ferré !

Très décevant dans le Prix de Milan, Satchmo Wood nous doit une revanche. Doué mais délicat, le protégé de Louis Baudron a radicalement explosé ces derniers mois, remportant cinq victoires en un peu plus de deux mois. Il avait notamment fait impression, à la fin juin, en dominant Sinko du Vivier. Maintenant, même si l’allongement de la distance l’avantagera, il a récemment montré ses limites et ne sera pas déferré ici. De ce fait, la victoire paraît difficile, mais une place reste dans ses cordes.

La découverte Seros

Satchmo Wood ferré, l’opposition à Sinko du Vivier pourrait venir de Seros, nouveau venu parmi l’élite de la génération. Tardif et très ménagé par Jean-Etienne Dubois, il s’est imposé à huit reprises en seize sorties, et reste sur une victoire pleine d’autorité, affichant 1.13.8 sur le parcours qui nous intéresse. En constant progrès, ce fils de Cocktail Jet pourrait faire de ce coup d’essai un coup de maître !

La guerre pour les places

Plusieurs candidatures sont également à prendre au sérieux, mais davantage pour les places, à commencer par Seven d’Oliverie, présenté déferré des antérieurs pour la première fois. Meilleur sur les parcours de vitesse, il vient de se montrer fautif dans le Prix de Milan, alors qu’il faisait parti du groupe de tête. Néanmoins, l’élève de Laurent-Claude Abrivard n’a plus à faire ses preuves à ce niveau et s’annonce compétitif pour les accessits d’honneur. Attention aussi à Sam Bourbon, excellent à trois ans et qui retrouve petit à petit son meilleur niveau, Surcouf de Laubois, proche de sa course, Sancho du Glay, pas revu depuis sa deuxième place dans le Critérium des 4 ans début mai, Situtunga, qui restera toutefois chaussée, ainsi qu’au régulier Seven de Piencourt. Enfin, notons la participation de Sergio du Mirel, estimé par Jarmo Niskanen, qui sera intéressant à observer pour sa deuxième course de rentrée.

Loic Chaoudour

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :