Zeturf

Prix de la Haye : Où s’arrêtera Athos du Boscail II ?

Athos du Boscail II vers un onzième succès d'affilée

Ce samedi à Enghien aura lieu le Prix de la Haye, labellisé groupe II pour trotteurs attelé de 4 à 10 ans, sur 2875m. Grande révélation de ces derniers mois, Athos du Boscail II sera de la partie pour remporter son onzième succès consécutifs. Néanmoins, le pensionnaire de Vincent Martens, qui monte encore de catégorie, devra faire face à des trotteurs de la trempe d’Opium, Prodigious ou Nuit Torride. Le Prix de la Haye sera également l’occasion de revoir en piste le champion Ready Cash, absent depuis plus de cinq mois.

Quelles sont les limites d’Athos du Boscail II ?

Lauréat de treize de ses dix-sept dernières sorties (76% de réussite), avec deux deuxièmes places et deux disqualifications, Athos du Boscail II reste surtout sur une impressionnante série de dix victoires. Après ses succès en province et en Belgique, le pensionnaire de Vincent Martens retrouvait la cendrée de Vincennes, le 20 juin dans le Prix de Grasse, où il survola l’épreuve en 1.13.6 sur la distance classique. S’en suivra une nouvelle démonstration dans le Prix de la Manche, sur le parcours qui nous intéresse, avant de remporter son premier groupe II il y a deux semaines, dans le marathon Prix de Buenos-Aires. Le fils d’Historien monte encore de catégorie ici dans le Prix de la Haye et ne bénéficie pas d’un engagement sur-mesure, puisqu’il s’élancera au même poteau que Nuit Torride par exemple, qui détient un compte en banque deux fois plus important. Mais il semble tellement en retard de gain, qu’il devrait à nouveau lutter pour la victoire, d’autant qu’il sera présenté déferré des quatre pieds. A noter que pieds nus, Athos du Boscail II a vaincu à trois reprises sur quatre tentatives, n’étant battu que par Qwerty, l’an passé.

Un trio en opposition

Même si les limites d’Athos du Boscail II sont encore inconnues, elles le seront peut-être à l’issue de cette course, tant l’opposition sera de taille, à l’image de Prodigious, revenu au top. Installé chez Philippe Moulin, après avoir été contrôlé positif dans le Prix d’Amérique 2008, ce rejeton de Goetmals Wood a connu beaucoup de difficultés pour retrouver son meilleur niveau, malgré quelques accessits d’honneur. Toutefois, il semble être sur le chemin du renouveau, comme l’atteste ses récentes performances. Troisième du Prix de Washington, tout proche de la lauréate Nouba du Saptel, il reste sur une excellente deuxième place dans le Prix de Bruxelles, une nouvelle fois battu du minimum. Sur la montante, Prodigious mériterait de renouer avec un succès, qui le fuit depuis près de deux ans et demi. Méfiance également à Opium, très ménagé par Pierre Levesque. Vainqueur de dix-huit de ses trente-six courses (50%) depuis le début de sa carrière, le fils de Cocktail Jet nous doit une revanche, après sa décevante quatrième place dans le Prix de Bruxelles. Sa place est à l’arrivée, tout comme Nuit Torride, lauréate du Prix de Bruxelles, devant Prodigious et Opium. Invaincue en cinq sorties sur ce parcours, la protégée de Philippe Gillot ne sera pas présentée pieds nus, mais uniquement déferrée des postérieurs, ce qui ne l’a pas empêché de s’imposer dernièrement. Cependant, comme tout attentiste, il lui faudra un parcours à l’économie pour jouer les premières places.

La rentrée de Ready Cash

Pas revue depuis fin février, en raison d’un contrôle positif après sa victoire dans le Prix Jean Le Godinec, Ready Cash effectue son grand retour à la compétition, en vue du Critérium des 5 ans, qui approche à grands pas. Triple vainqueur de groupe I, le crack de Philippe Allaire sera l’attraction de l’épreuve, même s’il ne devrait faire que la dernière ligne droite.

Loic Chaoudour

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :