Zeturf

Prix de la Méditerranée : Piombino et Quid de Chahains se retrouvent

Quid de Chahains devra à nouveau se frotter à Piombino

En marge du Prix de Milan, se dispute ce samedi à Enghien le Prix de la Méditerranée, réservé aux trotteurs attelé de 5 à 10 ans, n’ayant pas gagné 530.000€. Premier et deuxième du Prix du Quercy le 12 juin dernier à Vincennes, Piombino et Quid de Chahains se retrouvent pour un nouveau duel annoncé. Néanmoins, ils n’ont pas été servi par les numéros derrière l’autostart et d’autres concurrents pourraient plus qu’arbitrer les débats…

 

Quid de Chahains / Piombino : le duel annoncé

Toujours tenue en haute estime par Thierry Duvaldestin, Quid de Chahains a rejoint les boxes de Pierre Levesque fin 2009, après trois échecs sur le Plateau de Gravelle, dont le Critérium des 5 ans. Mais, après deux bonnes rentrées en début d’année, ce fils de Coktail Jet a renoué avec le succès dans le Prix Jean-René Gougeon, en étant déferré des quatre pieds pour la première fois de sa carrière. Il remportera par le suite deux succès, dont le Prix du Tréport devant Rapide Lebel, avant de se faire dominer dans les derniers mètres par Piombino dans le Prix du Quercy, le mois dernier. De nouveau présenté pieds nus ici, il partira malheureusement en seconde ligne avec le numéro 10, mais il devrait lutter pour la victoire avec un certain…Piombino. En effet, Thierry Duvaldestin aligne Piombino et retrouvera son ancien pensionnaire sur sa route. En gros retard de gain à l’aube de ses six ans, le fils de Joyau d’Amour avait alors signé six victoires consécutives, un peu partout en France. Depuis, sa carrière est menée de mains de maître par son mentor, qui le présente toujours à bon escient. Lauréat de quatre épreuves cette année, Piombino avait échoué face à Quid de Chahains dans le Prix du Tréport, finissant quatrième après avoir perdu près de quarante mètres sur une faute au départ, avant de dominer son rival dans le Prix du Quercy, deux mois plus tard. On en est donc à une victoire chacune pour ces deux trotteurs, quand ils sont alignés pieds nus, la lutte devrait donc faire rage…

Orso November et Quaro pour brouiller les pistes

Même si les deux concurrents précités semblent légèrement au-dessus du lot, n’oublions pas Orso November, en plein sur son parcours. Des plus réguliers à ce niveau (douze fois dans les quatre premiers sur ses quatorze dernières sorties), le protégé d’Age Posthumus s’était classé troisième de cette épreuve l’an passé, s’inclinant à une encolure du vainqueur Opium. Ses deux dernières performances sont à relativiser, puisqu’il fut non classé dans le Prix René Ballière (Gr.I) et neuvième du Prix de Bruxelles tout proche des premiers. S’élançant tout à l’extérieur, il devra éviter de trop voyager, mais avec Jos Verbeeck aux commandes, ça devrait barder ! Attention également à Quaro, qui retrouve petit à petit ses moyens. Double lauréat de Critérium, il a dû être écarté des pistes en raison d’ennuis de santé, mais semble sur la montante. Fabrice Souloy a décidé de déferrer des quatre pieds ici, sans doute pour situer le niveau de sa forme, mais il ne devrait pas tarder à refaire parler de lui.

Les possibles surprises

D’autres candidats sont susceptibles de briller, en cas de défaillance des favoris, à l’image de Pitt Cade, s’il reste sage, Picsou de Villabon, auteur d’un remarquable finish dans le Prix de Bruxelles, ou encore Quilien d’Isques, associé à Franck Nivard et déferré des postérieurs.

Loic Chaoudour

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :