Zeturf

Prix de New York : Perlando dans son jardin

Perlando s'annonce revanchard

Ce samedi débute le meeting estival d’Enghien, où les meilleurs trotteurs de toutes les générations vont en découdre, jusqu’au 19 août. Premier grand moment du meeting, le Prix de New York réunira neuf trotteurs de cinq à dix ans, n’ayant pas gagné un million d’euros, sur 2150m départ à l’autostart. Privé de son succès dans le Prix de l’Atlantique, pour des soucis d’allures dans les derniers mètres, Perlando revient sur la piste de ses exploits pour remporter sa première course de l’année.

Perlando pour une revanche !

Disqualifié pour allures dans le Prix de l’Atlantique le 24 avril, alors qu’il avait course gagnée, Perlando effectue son grand retour à Enghien, sa piste de prédilection. Lauréat de deux groupes II au cours du meeting estival l’an passé, le fils de Giant Cat se présente dans le Prix de New York, après un hiver quelque peu manqué, malgré sa victoire dans le Prix des Landes. Il devançait ce jour-là Nélumbo, qu’il retrouvera ici. Mais, ses dernières performances à Vincennes sont à oublier, car le protégé d’Alphonse Vanberghen se montre toujours sous ses meilleurs jours, sur le plateau de Soisy. De plus, selon les dires de Jos Verbeeck, il gagnerait le Prix d’Amérique, si celui-ci se disputerait à Enghien. Ainsi, rien ne semble pouvoir empêcher la victoire finale de Perlando ce samedi, même si « Jos » devra se sortir du piège du numéro 1 derrière la voiture. Mais, faisons confiance au diable belge…

Private Love et Nélumbo en contre…

La principale opposition viendra de Private Love, lauréate du marathon Prix de Paris (Gr.I), en février dernier sur l’hippodrome de Vincennes. Décevante à l’étranger dans l’Olympiatravet et la Copenhagen Cup, la pensionnaire de Fabrice Souloy retrouve Jean-Michel Bazire au sulky, et pourrait profiter de la longue ligne droite d’Enghien, pour coiffer ses concurrents. Cependant, l’épreuve s’annonce tactique avec la présence de nombreux attentistes au départ. Ainsi, Franck Blandin tentera d’endormir le peloton avec son champion Nélumbo, pour résister aux attaques dans la phase finale.

Le meilleur chrono pour Paradis Cordière

Adepte des épreuves de vitesse, Paradis Cordière reste sur deux excellentes performances, en finissant troisième du Prix du Crépuscule derrière Private Love, et bon septième du Prix René Ballière (Gr.I) en 1.11.0. Eternelle meilleure impression, l’élève de Jean-Louis Labigne détient le meilleur chrono (1.10.9) et s’annonce compétitif pour les places. Ensuite, meilleurs déferrés des quatre pieds, ce qui ne sera pas le cas, Nuit Torride et Quito d’Avèze ne sont pas incapables de venir brouiller les cartes, tout comme l’allemand Sir Karan, seul à s’élancer en seconde ligne. Enfin, Quaro et Quilien d’Isques auront sûrement encore besoin de courir, pour afficher leur vraie valeur.

Loic Chaoudour

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :