Zeturf

Prix des Ducs de Normandie : un objectif pour Oyonnax !

Oyonnax sera pieds nus dans le Prix des Ducs de Normandie

Journée de gala mercredi sur l’hippodrome de Caen, avec trois courses de groupe au programme. Réservé aux trotteurs de 4 à 10 ans, le Prix des Ducs de Normandie débutera les hostilités sur la piste normande, avant le Prix Henri Ballière, pour les quatre ans sous la selle. Enfin, le Saint-Léger des Trotteurs, groupe I réservé aux trois ans monté, complètera cette magnifique journée.

 

Prix des Ducs de Normandie : Oyonnax attendu

Comme lors de sa victoire dans le Prix d’Amérique, Oyonnax se présentera déferré des quatre pieds dans le Prix des Ducs de Normandie, un objectif, avant une éventuelle participation à l’Elitloppet, le 30 mai prochain. Quatrième du Prix Jamin pour sa rentrée, le pensionnaire de Vincent Brazon vient de prendre une excellente deuxième place dans le Critérium de Vitesse de Basse-Normandie. tout en restant ferré. Bon droitier, le fils d’In Love With You semble en mesure de renouer avec le succès, à une condition : qu’il ne tire pas trop durant le parcours. Venant de devancer Oyonnax à Argentan, Nouba du Saptel lui sera directement opposée. Régulière et dotée d’une redoutable pointe de vitesse finale, la championne de Pascal André Geslin devrait une nouvelle fois lutter pour la victoire. Notons ensuite la présence de Nélumbo, fautif à l’entrée de la phase finale dans le Grand Prix du Sud-Ouest, sans quoi il se serait imposé, selon Franck Blandin. Sans doute meilleur corde à gauche, le fils de Corot possède néanmoins la qualité, pour s’illustrer face à la crème des trotteurs. Attention également à Quaker Jet, lauréat du Prix de l’Atlantique sur tapis vert, même s’il ne se présentera « que » déferré des postérieurs, Marathon Man, auteur d’une fin de course remarquée dans le Grand Prix du Centre-Est il y a deux semaines, Ilaria Jet avec Jean-Michel Bazire, et Nuit Torride, revenue à son meilleur niveau. Pour finir, il sera intéressant d’observer le comportement du seul cinq ans au départ, Roc Meslois, pieds nus pour la première fois de sa carrière.

Prix Henri Ballière : Surabaya Jiel en épouvantail

Une nouvelle fois débarrassé du crack Scipion du Goutier, Surabaya Jiel s’annonce imbattable avant le coup dans le Prix Henri Ballière, où la fille de Goetmals Wood retrouve les adversaires, qu’elle vient de laisser sur place dans le Prix René Palyart. Lauréate du Saint-Léger des Trotteurs l’an passé sur ce parcours, la pensionnaire de Jean-Luc Dersoir devrait sans incident accrocher un cinquième semi-classique à son palmarès. Courageuse deuxième du Prix René Palyart, après avoir rythmé la course dans le premier kilomètre, Sawasde de Houelle a rassuré son entourage, après sa contre-performance dans le Prix Louis Le Bourg. Ne finissant jamais plus loin que quatrième, depuis le début de sa carrière, l’élève de Franck Leblanc tentera de titiller Surabaya Jiel. Réciproquement troisième et quatrième de la course référence, Saga Besp et Sultan de Ginai semblent une nouvelle fois destinés aux places d’honneur, tandis que Salsa Beji effectuera ses débuts au trot monté, associée à Nathalie Henry.

Saint-Léger des Trotteurs : Thorens Vedaquais met son invincibilité en jeu

Incontestable leader de sa génération sous la selle, Thorens Vedaquais aborde son premier groupe I, invaincu en cinq sorties dans la discipline. Impressionnant lauréat du Prix Hemine, il y a un mois, le pensionnaire de Philippe Allaire devrait remporter le premier groupe I, réservé aux trois ans monté. Le fils de Cygnus d’Odyssée devra toutefois se méfier de Tarelise, dont ce sera la première confrontation face aux mâles de la spécialité. Pas revue depuis sa séduisante fin de course, dans le Prix Ali Hawas début mars, où elle venait échouer du minimum face à Troïka du Corta, après une faute dans le dernier tournant, la fille de Memphis du Rib pourrait succéder à Surabaya Jiel, au palmarès de cette épreuve. Déjà l’an passé, cette dernière était venue à bout de l’ogre Scipion du Goutier, qui paraissait intouchable, comme l’est cette année Thorens Vedaquais. Derrière les deux chevaux de la course, citons Tischendorf Padd, deuxième du Prix Hemine, et Torpilleur, capable du meilleur, mais qui vient de décevoir. Enfin, les réguliers Tango Quick et Trophy Charm viseront de nouveau les accessits, alors que Talina Madrik, associée à Franck Nivard, pourrait surprendre à l’issue d’un bon parcours.

Loic Chaoudour

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :