Zeturf

Prix Henri Levesque : une belle occasion pour Roc Meslois

Roc Meslois devrait renouer avec la victoire

En l’absence des deux champions de la génération, Ready Cash et Rollin d’Héripré, Roc Meslois trouve une belle occasion de s’imposer dans un Groupe II. Revenu au mieux, le pensionnaire de Pierre Belloche s’annonce redoutable.

Ce samedi se dispute le Prix Henri Levesque, Groupe II réservé aux cinq ans, sur l’hippodrome de Vincennes. De grands champions ont inscrits leur nom au palmarès de ce semi-classique, à l’image de Ourasi (1980), Ténor de Baune (1990), Insert Gédé (2001) ou Offshore Dream (2007). Cette année, les cracks de la génération, Ready Cash et Rolling d’Héripré, ne seront pas présents pour différentes raisons, ce qui donne l’opportunité aux éternels placés de s’imposer dans un semi-classique.

Après un meeting d’hiver en demi-teinte, Roc Meslois fait parti de ses habitués des places chez les cinq ans. Troisième du Critérium des 4 ans l’an passé et deuxième du champion scandinave Maharajah, dans le Gand Prix de L’UET cet été, le pensionnaire de Pierre Beloche semble le mieux armé, au départ du Prix Henri Levesque. Auteur d’une excellente fin de course récemment dans le Prix Ovide Moulinet, échouant du minimum face à Ready Cash, le fils de Look de Star devrait renouer avec le succès. De plus, Roc Meslois se présente déferré des postérieurs, comme lors de ses meilleures performances. Il devra pourtant se méfier de Rodrigo Jet, lauréat du Prix Robert Auvray le 27 mars dernier. Trotteur estimé et encore perfectible, le fils de Coktail Jet pourrait imité son père, vainqueur de cette épreuve en 1995. Il pourrait aussi apporter un doublé à la paire Jean-Etienne Dubois / Pierre Vercruysse, après le succès de Quaker Jet l’an passé. Attention également au redoutable finisseur Rocklyn, plaisant vainqueur du Prix Ephrem Houel en février 2009, sur le parcours qui nous intéresse. Pas revu déferré des postérieurs depuis le Critérium des 4 ans en mai dernier, le pensionnaire de Philippe Moulin le sera ici, et pourrait mettre tout le monde d’accord sur une pointe finale.

A noter ensuite la présence des réguliers Roc de Montfort et Renommé d’Obret, qui pourraient profiter de l’occasion pour empocher leur premier groupe. Jean-Michel Bazire présente Rachmaninov Seven et Royal Lover, mais l’impasse est tentante dans la mesure où ils resteront avec leurs chaussures. Enfin, n’oublions pas Rex Haie Neuve, qui avait fait un « truc » dans le Prix de Picardie en novembre. Malheureux dans la 2ème étape du GNT à Marseille, le partenaire de Loris Garcia pourrait créer une nouvelle belle surprise.

Loic Chaoudour

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :