Zeturf

Prix Louis Jariel : vers un nouveau duel Rodrigo Jet / Rocklyn

Rodrigo Jet devant Rocklyn dans le Prix Louis Jariel ?

Ce samedi, les meilleurs cinq ans attelé seront présents dans le Prix Louis Jariel, sur les 2175m de la grande piste de Vincennes. Aux prises dans les deux derniers semi-classiques générationnels, Rodrigo Jet et Rocklyn devraient à nouveau lutter pour la victoire. Toutefois, la partie n’est pas jouée d’avance avec la présence de Roc Meslois, convaincant dans le Prix des Ducs de Normandie.

Les inséparables Rodrigo Jet et Rocklyn

Ménagé par son entourage, Rodrigo Jet s’est positionné comme l’un des leaders de sa génération, depuis le début de l’année. Cinquième du Prix Jean Le Godinec en février, pour sa première confrontation face aux meilleurs cinq ans, ce fils de Cocktail Jet a remporté son premier groupe II, le 27 mars dans le Prix Robert Auvray. Le pensionnaire de Jean-Etienne Dubois confirmait trois semaines plus tard, échouant du minimum pour la victoire face à Rocklyn, avant de régler ce dernier au sprint, dans le Prix Albert Demarck. Maniable et en constant progrès, Rodrigo Jet sera très en vue, mais devra une nouvelle fois se débattre de Rocklyn. En effet, l’élève de Philippe Moulin aura à cœur de prendre sa revanche sur un parcours, auquel il s’est toujours montré à son avantage. Délicat d’allures dans sa jeunesse, le fils de Love You s’est beaucoup assagi et se montre désormais des plus réguliers. Vainqueur de deux groupes II depuis ses débuts, dont le Prix Henri Levesque le 17 avril dernier, Rocklyn se présentera à nouveau déferré des postérieurs, comme lors de ses meilleures performances. Les retrouvailles avec Rodrigo Jet s’annoncent explosives.

Roc Meslois pour arbitrer le duel

Mais, réduire ce Prix Louis Jariel à un match à deux serait inexacte, dans la mesure où Pierre Beloche présente son champion Roc Meslois. Troisième du Critérium des 4 ans et battu par le crack scandinave Maharajah dans le Grand Prix de l’UET l’an passé, il s’est classé bon quatrième du Prix Albert Demarck, pour sa rentrée. Affrontant ses aînés pour la première fois ensuite, dans le Prix des Ducs de Normandie, ce « rejeton » de Look de Star s’est très bien défendu, concluant en cinquième position, tout près de Nélumbo. Il retrouve ici ses contemporains avec deux courses dans les jambes, et pourrait faire parler la classe, pour remporter le premier groupe de sa carrière.

Real de Lou en tête du peloton de chasse

Derrière, notons la candidature des femelles Renommée d’Obret, régulière à ce niveau, et Royale de Crépon, capable d’un coup d’éclat. Jean-Michel Bazire sera représenté par Rachmaninov Seven, auquel il sera associé,, et Royal Lover. Toutefois, ses pensionnaires restent moins performants, quand ils sont ferrés, ce qui sera le cas ici, ainsi, l’impasse est tentante. Mais, tous les yeux seront rivés vers un nouveau venu parmi l’élite, Real de Lou, qui reste sur quatre succès consécutifs. Impressionnant en dernier lieu, sur les 2700m de la grande piste, où il affichait la réduction kilométrique de 1.13.2, le fils de Jag de Bellouet pourrait transformer ce coup d’essai en coup de maître. La méfiance sera donc de mise…

Loic Chaoudour

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :