Zeturf

Des débuts victorieux pour Tonkin de Bellouet au trot monté

En route pour le Prix de Vincennes pour Tonkin de Bellouet

En attendant le Critérium des 3 ans dimanche, la journée de samedi n’était pas en reste sur l’hippodrome de Vincennes. Après la victoire de Private Love dans le Prix du Bourbonnais, c’est Tonkin de Bellouet, qui s’illustrait pour ses premiers pas au trot monté, dans le Prix Raoul Ballière. Associé à Mathieu Abrivard, le pensionnaire de Fabrice Souloy a rapidement contrôlé les débats, pour repousser, jusqu’au poteau, l’attaque de Thorens Vedaquais.

Le Prix Raoul Ballière, groupe II pour trotteurs monté de 3 ans, était la dernière préparatoire, avant le Prix de Vincennes, le 26 décembre prochain. Mais, c’était surtout l’occasion d’observer la réaction de Thorens Vedaquais, qui venait de perdre son invincibilité dans la discipline, battu par Texas Charm dans le Prix Louis Tillaye. Cette fois-ci, on abordait une distance plus courte, les 2.175m de la grande piste, et l’élève de Philippe Allaire devait affronter un nouveau venu sous la selle, Tonkin de Bellouet.

On perdait rapidement Talina Madrik, qui s’élançait au galop, alors que Tonkin de Bellouet prenait de suite les commandes de l’épreuve, parqué de Thorens Vedaquais à son extérieur. Bien partie, Toscane Jab profitait du sillage des leaders, tandis que Tonia de Piencourt menait la chasse, à trois longueurs du groupe de tête. A l’intersection des pistes, Thorens Vedaquais se portait à la hauteur de Tonkin de Bellouet, qui maintenait toutefois l’avantage, pour aborder le tournant final. Les deux chevaux de la course se détachaient alors, et s’adonnaient à une vive lutte, mais c’est finalement le protégé de Fabrice Souloy, mené par Mathieu Abrivard, qui gardait le meilleur, pour ses débuts au trot monté. Déjà battu par Texas Charm le mois dernier, Thorens Vedaquais enregistre une seconde défaite d’affilée, à deux semaines du grand rendez-vous. Après la course, Mathieu Abrivard confiait : « Au canter, il se laissait aller. Il avait lourd sous les pieds. Avec les autres, il était beaucoup plus à son boulot. Il a été devant et il l’a bien fait. J’ai hésité un instant à laisser passer Thorens Védaquais. Il n’a pas d’artifices, du poids sous les pieds…C’est une bonne surprise et de bon augure pour le Prix de Vincennes. »

A nette distance des deux premiers, Toscane Jab semblait assurer de la troisième place, mais la fille de Kaisy Dream se faisait toiser par Tonia de Piencourt, qui est bien repartie dans la dernière ligne droite.

Loic Chaoudour

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :