Zeturf

Quemeu d’Ecublei a tout d’un grand !

Dix victoires en sept mois pour Quemeu d'Ecublei

Tout le monde attendait le match de l’année, ce mardi à Vincennes, entre les deux meilleurs trotteurs monté du moment, Quauvin et Quemeu d’Ecublei. Malheureusement, le spectacle n’a pas eu lieu, puisque Quauvin a perdu trente mètres sur une incartade, à l’abord du premier tournant. Et malgré un bout de classe en haut de la montée, le champion de Jean-Paul Gauvin a ensuite logiquement demandé à souffler, laissant filer Quemeu d’Ecublei vers un succès plein d’autorité, le dixième sur ses onze dernières sorties sous la selle.

L’affiche était alléchante à la lecture des partants du Prix Paul Delanoe, groupe II pour chevaux d’âge au trot monté, dans la mesure où Quauvin défiait Quemeu d’Ecublei au même échelon de départ, pour la première fois. Au sommet de leur art à l’aube de leur sixième année, les deux cracks de la discipline s’étaient déjà affrontés, dans le Prix Antigone, le 30 avril dernier sur les 2850m de la petite piste. Ce jour-là, Quemeu d’Ecublei s’élançait avec un recul de vingt-cinq mètres et finissait deuxième derrière son rival, qui s’imposait de haute lutte. Depuis, chacun a tracé sa route, faisant une nouvelle fois forte impression. Ainsi, le duel à poteau égal était attendu et le verdict a été rendu ce soir !

Deuxième de Quauvin récemment, pour ses débuts dans la discipline, Napoléon de Bussy prenait rapidement la tête, en compagnie de Picsou de Villabon et Ola de Padd. Or de Jade suivait, tandis que les deux champions assuraient leur départ à l’extérieur, se marquant dès les premiers mètres. Toutefois, la fantaisie de Quauvin allait de nouveau faire des siennes, et même avec Mathieu Abrivard en selle. L’élève de Jean-Paul Quauvin se montrait fautif pour aborder le premier tournant, perdant plus de vingt mètres sur le reste du peloton. Ayant vu la faute de son principal rival, Jonathan Carré décidait alors de rapprocher Quemeu d’Ecublei devant les tribunes, pour venir aux côtés de Napoléon de Bussy, offrant le dos rêvé à Ola de Padd. A l’issue d’un effort, Quauvin réussissait à recoller en bas de la descente, et tous les concurrents se présentaient groupés dans la ligne d’en face.

Napoléon de Bussy imprimait un rythme régulier à l’épreuve (1.14.3 à 1500m ; 1.13.9 à 1000m), accompagné par Quemeu d’Ecublei à son extérieur, qui semblait contrôler ses adversaires. En haut de la montée, Mathieu Abrivard lançait son partenaire dans la bataille, qui effectuait un bout de classe en troisième épaisseur. Mais le fils d’Iton du Gîte ne pouvait logiquement suivre l’accélération de Quemeu d’Ecublei, qui plantait sur place le meilleur trotteur suisse de l’histoire, pour aborder en tête la dernière ligne droite. Jonathan Carré laissait alors « le cheval de sa vie » faire son travail, comme il sait si bien le faire, pour triompher en 1.13.1. Dans le dos du futur lauréat, Ola de Padd a un instant tenté de l’inquiéter, pour finalement prendre honorablement le premier accessit. Bien placé tout au long du parcours, Or de Jade finissait fort en pleine piste, s’adjugeant la troisième place, devant le courageux Napoléon de Bussy, qui résistait au bon retour d’Opale du Gautier, aux abords du poteau.

N’ayant connu qu’une seule défaite lors de ses onze dernières sorties au trot monté, Quemeu d’Ecublei démontre une nouvelle fois qu’il a toutes les qualités d’un grand champion. Maniable, régulier, entraîné par le passionné Jean-Paul Gauvin et associé à Jonathan Carré, jeune jockey de grand talent, le fils de Jet Fortuna prend une éclatante revanche sur Quauvin, le seul à l’avoir battu cette année sous la selle, et prouve qu’il est bien le leader incontestable de la discipline. Vivement les rencontres avec Scipion du Goutier

Loic Chaoudour

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :