Zeturf

Real de Lou au-dessus du lot !

Sixième victoire consécutive pour Real de Lou

Ce mercredi se disputait la septième étape du GNT sur l’hippodrome de Reims, où quatorze trotteurs de qualité était présents. En pleine possession de ses moyens et restant sur cinq succès, Real de Lou n’a pas fait de détail, se montrant une nouvelle fois intraitable. Il devance Quid du Prieur et l’outsider Phanone du Metlan.

Après deux faux départs, le troisième fut le bon, avec Oléron Sénonchois et Quid de Prieur, tout de suite aux avants-postes. Sagement parti à l’extérieur, Real de Lou accélérait dans le tournant pour prendre le commandement, comme lors de ses dernières victoires. Le mieux parti du second échelon, Riglorieux du Bois patientait en cinquième position, dans le dos de Quid de Prieur. Roc de Montfort se montrait très tendu et pointait à l’arrière garde, en compagnie de Quemeu d’Ecublei, qui se prépare en vue d’un bel engagement la semaine prochaine.

Les concurrents avançaient deux par deux et les places restaient inchangées. Real de Lou menait toujours l’épreuve à un rythme régulier, couvrant Oléron Sénonchois, qui avait le parcours rêvé, tandis que Quid de Prieur se rapprochait en deuxième épaisseur, ramenant Riglorieux du Bois. Dans le dernier tournant, Real de Lou contrôlait facilement et repartait de plus belle dans la phase finale, pour s’imposer en toute quiétude. En net retard de gain, le pensionnaire de Laurent-Claude Abrivard remporte ainsi sa sixième victoire de rang et reste invaincu en quatre sorties sur la piste rémoise. On devrait retrouver ce fils de Jag de Bellouet au départ du Critérium des 5 ans, dans un peu plus de deux mois. Nez au vent tout au long du parcours, Quid de Prieur se montrait courageux pour prendre le premier accessit. La troisième place fut prise par l’outsider Phanone du Metlan, qui a bien jailli dans les derniers mètres, après un parcours de choix à la corde. Lauréat de ses huit courses corde à droite, Riglorieux du Bois devait se contenter de la quatrième place, malgré un bon parcours, devant Oléron Sénonchois, qui a quelque peu craqué aux abords du poteau.

Loic Chaoudour

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :