Zeturf

Le phénomène Real de Lou en piste dans le Prix du Louvre

Real de Lou vers la passe de 7

Une belle réunion est au programme, ce dimanche sur l’hippodrome d’Enghien. Parmi les épreuves intéressantes, le Prix du Louvre verra se confronter de bons trotteurs, âgés de 4 à 5 ans, sur les 2875m. Restant sur six succès consécutifs, Real de Lou se présente en pleine possession de ses moyens et devrait, sans incident, poursuivre son impressionnante série.

 

L’épouvantail Real de Lou

Real de Lou, révélation des dernières semaines chez les cinq ans, sera bien présent dans le Prix du Louvre, ce dimanche sur l’hippodrome du Soisy. Toujours estimé par son entourage, ce fils de Jag de Bellouet avait débuté sa carrière, comme un trotteur doué mais caractériel. Effectivement, ses onze premières sorties s’étaient soldées par six victoires et cinq disqualifications, avant de connaître un break de cinq mois, pour aborder le meeting hivernal 2009/2010, avec de la fraîcheur. Néanmoins, le pensionnaire de Laurent-Claude Abrivard manquait complètement cet objectif, se montrant très délicat d’allures. Son mentor décidait alors de le remettre en confiance en province, où il enchaînera trois succès convaincants. Pour son retour sur le Plateau de Gravelle à la fin mai, il pulvérisait l’opposition, affichant en toute décontraction 1.13.2 sur le parcours classique…la machine était alors lancée ! Le représentant de Christian Germain confirmait sa classe dans le Prix Louis Jariel (Gr.II), pour sa première confrontation face à l’élite de sa génération. Vite en tête, il s’imposait brillamment de bout en bout, avec une nouvelle fois un chrono remarquable : 1.11.3 sur les 2175m. Il vient une nouvelle fois de dicter sa loi à Reims, devant le bon Quid de Prieur, et reste sur une série de six succès. Trotteur encore tout neuf, Real de Lou devrait adopter sa tactique préférée, en prenant le commandement dès les premiers mètres, pour ne plus être rejoint…

Rodrigo Jet et Sinko du Vivier en embuscade

Derrière le phénomène, les autres concurrents devraient lutter pour les places d’honneur. Des plus réguliers depuis ses débuts, Rodrigo Jet s’est affirmé comme l’un des tous meilleurs cinq ans, ce printemps. Double lauréat de semi-classique générationnel (Prix Robert Auvray et Prix Albert Demarcq), le fils de Cocktail Jet vient de décevoir dans le Prix Louis Jariel de Real de Lou, ne finissant que sixième, à distance. Le protégé de Jean-Etienne Dubois revient sur un parcours de tenue à son entière convenance, mais semble barré pour la gagne. Même si Pierre Vercruysse pèse ses mots en le comparant à Quaker Jet

Autre trotteur de classe, Sinko du Vivier est également de la partie. Issu d’un entraînement en forme, celui de Vincent Martens (Athos du Boscail II / Petit Poucet), il reste sur deux excellentes tentatives à Vincennes. Il découvrira toutefois l’hippodrome d’Enghien, mais à déjà fait ses preuves sur les pistes plates, principalement à Cagnes-sur-Mer, où il affiche six succès en sept sorties. Il affronte pour la première fois ses aînés, mais sa place est arrivée.

Les chances pour les places

Toujours à l’arrivée depuis le début de l’année, René de Monvril devrait, en toute logique, prendre une place, également convoitée par Seven d’Oliverie, même si l’élève de Laurent-Claude Abrivard effectue une petite rentrée. Enfin, Sancho Turgot, en forme, pourrait être la surprise du jour pour les accessits.

Loic Chaoudour

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :