Zeturf

Riglorieux du Bois s’affirme parmi l’élite

Test réussi pour Riglorieux du Bois !

Ce mercredi, l’anneau du Meslay du Maine accueillait treize des meilleurs trotteurs du moment, avec deux échelons de départ. Lauréat de quinze de ses dix-neuf sorties publiques, Riglorieux du Bois passait un véritable test face à d’excellents éléments, de la trempe de Ready Cash, Quarla ou encore Commander Crowe, la nouvelle perle de Fabrice Souloy. Test pleinement réussi pour le pensionnaire de Jean-Michel Bazire, qui s’annonce comme l’une des stars du meeting hivernal. Dommage qu’il soit hongre…

Le Grand Prix Anjou-Maine, labellisé groupe III, était au programme mercredi 6 octobre, sur l’hippodrome du Meslay du Maine. Malgré le faible nombre de partants, la qualité était néanmoins au rendez-vous, avec plusieurs espoirs au premier poteau, comme Riglorieux du Bois, Pomerol de Laumac, Nino Le Blond ou Palmyre, et des trotteurs plus aguerris au second, à l’image de Ready Cash, Quarla, Commander Crowe, Olga du Biwetz et One du Rib.

Après avoir hésité dans sa mise en jambe, Riglorieux du Bois restait au trot et s’élançait esseulé tout en dehors, alors que Quelle Copine et Pomerol de Laumac avaient pris le meilleur envol. Riglorieux du Bois se rapprochait à l’abord du premier tournant, pendant que Nino Le Blond attaquait pour s’installer au commandement. Des plus réguliers depuis plusieurs mois, le partenaire de Franck Corbineau laissait logiquement passer le grand favori, devant les tribunes, bénéficiant alors du meilleur des parcours. Maintenant, nez au vent, Rocklyn produisait son effort, et prenait tête et corde, avant d’être relayé par le protégé de Jean-Michel Bazire. Bien partis, Ready Cash et Commander Crowe se retrouvaient parmi le groupe de tête, tandis que Palmyre avait complètement manqué ses premiers mètres et pointait à l’arrière-garde, en compagnie de Quarla et One du Rib, qui ne semblaient pas être sous leur meilleur jour.

Dans la ligne d’en face, les deux fils d’Indy de Vivie, Riglorieux du Bois et Ready Cash se détachaient du reste du peloton et s’adonnaient à une lutte féroce, pour le bénéfice de la corde, que réussissait à conserver le représentant de Thérèse Fouassier. Derrière les deux fuyards, Rocklyn donnait quelques signes de lassitude, au contraire de Commander Crowe, que Mathieu Abrivard décidait de maintenir à distance du duo de tête, pour garder sa pointe de vitesse finale. Les concurrents abordaient la phase finale, où Ready Cash payait ses efforts et rentrait dans le rang. Vainqueur du duel contre le champion de Philippe Allaire, Riglorieux du Bois filait alors vers un net succès, le seizième en vingt tentatives, même si Commander Crowe finissait en trombe, pour n’échouer que d’une demi-longueur. Au sulky du lauréat, Jean-Michel Bazire était très ému et dédiait cett vicoire à son père, décédé jeudi dernier. A distance des deux premiers, Pomerol de Laumac réalisait une honorable ligne droite, pour s’emparer de la troisième place, devant Palmyre, qui effectuait un formidable retour côté corde, après avoir abordait le dernier tournant parmi les derniers. Revenue au top de sa condition, Olga du Biwetz concluait en cinquième position et se prépare maintenant pour les préparatoires au Prix d’Amérique.

Loic Chaoudour

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :