Zeturf

Samedi 4 septembre 2010 : Quemeu d’Ecublei et les jeunes en vedette

Quemeu d'Ecublei s'annonce difficile à battre

L’hippodrome de Paris Vincennes accueille une magnifique réunion ce samedi, avec le Critérium des 5 ans en point d’orgue, mais aussi trois groupes II. Les trois ans attelé se retrouveront dans le Prix Uranie pour les femelles, et le Prix Victor Regis pour les mâles. En outre, Quemeu d’Ecublei fait trembler ses adversaires, puisqu’ils ne seront que cinq au départ du Prix Camille Lepecq.

 

Prix Uranie : Vers un duel Texas Style / The Lovely Gwen

Commençons dans l’ordre du programme avec le Prix Uranie, groupe II réservée aux femelles de trois ans au trot attelé. Après un printemps assez chaotique, Texas Style a refait parler d’elle dans le Prix Guy Deloison il y a dix jours, en démontrant qu’elle était toujours la chef de file de sa génération chez les femelles. Triple lauréate de groupe II, elle s’annonce difficile à battre, au vu de son récent succès et de son passé, même si plusieurs de ses concurrentes faisaient leur rentrée ce jour-là. Ainsi, la partie n’est pas forcément jouée d’avance pour la pensionnaire de Louis Baudron, qui devra en priorité se méfier de The Lovely Gwen, deuxième de leur dernière confrontation pour sa rentrée. Il ne faut pas oublier que pour ses premiers pas face à ses contemporaines, la fille d’And Arifant avait terrassé ses rivales dans le Prix Masina fin avril, avant de finir quatrième et première femelle à l’arrivée du Prix Albert Viel (Gr.I). Avec une course dans les jambes, elle pourrait renouer avec le succès dans ce Prix Uranie. Attention également à Touch of Quick, peut-être meilleure sur les parcours de vitesse, mais qui possède une redoutable pointe de vitesse. Enfin, attardons-nous sur Topaze de Gournay et Terre d’Any, les deux grandes malheureuses du Prix Guy Deloison. Complètement emmurées tout au long de la dernière ligne droite, elles finissaient alors avec d’évidentes ressources et auraient lutté pour les premières places, si elle étaient parvenues à trouver le jour. Avec un parcours « aux petits oignons », elles ont leur mot à dire.

Prix Victor Regis : Tucson doit s’imposer !

Après le duel annoncé entre Texas Style et The Lovely Gwen dans le Prix Uranie, on devrait de nouveau assister à un match à deux dans le Prix Victor Regis, le penchant chez les mâles, entre Tucson et The Best Madrik. Alors qu’il dominait la génération depuis ses débuts, Tucson a pourtant manqué son premier objectif, en finissant septième du Prix Albert Viel, loin des premiers. Il vient d’effectuer une bonne rentrée dans le Prix Pierre Plazen, en prenant la troisième place, après une hésitation en début de course. Déferré des antérieurs pour la première fois, il doit s’imposer pour prouver qu’il est le meilleur de sa promotion. Et le fils de Cocktail Jet devrait logiquement l’emporter, dans la mesure où Timoko a préféré faire l’impasse et que Torino d’Auvillier est toujours absent. Ainsi, seul The Best Madrik semble en mesure de pouvoir rivaliser avec Tucson. Le pensionnaire de Jean-Etienne Dubois devrait même hériter du titre de favori de l’épreuve, puisque c’est lui qui a fait sien le Critérium des Jeunes. Désinvolte lauréat du Prix de Berlin, cet été à Enghien, il vient de se classer deuxième du Prix Pierre Plazen devant Tucson. Il faudra donc un Tucson en excellente condition pour pouvoir devancer The Best Madrik. Les autres partants devraient à première vue se disputer la troisième place, où Tonkin de Bellouet associé à Jean-Michel Bazire et Torino Pierji paraissent les mieux armés pour y accéder.

Prix Camille Lepecq : Nouveau succès en perspective pour Quemeu d’Ecublei

Ils ne sont que cinq au départ du Prix Camille Lepecq, groupe II pour trotteurs monté de 6 à 10 ans. Grande révélation de la discipline à l’automne dernier, Quemeu d’Ecublei n’a depuis cessé de confirmer, en glanant onze succès sur ses douze dernières sorties sous la selle, uniquement battu par Quauvin, en lui rendant la distance sur la petite piste de Vincennes. De ce fait, rien ne devrait empêcher le champion de Frédéric Prat d’ajouter un nouveau bâton à sa musique, d’autant qu’il connaît parfaitement ses adversaires, puisqu’il les a tous devancé ces derniers temps. Le premier d’entre eux est bien évidemment Or de Jade, le « poulidor » du trot monté. Toujours à l’arrivée de ses course, il s’est à chaque fois cassé les dents sur Quemeu d’Ecublei, qu’il n’a jamais réussi à vaincre. Malheureusement pour lui, le crack est encore présent, la deuxième place lui est donc encore promise. Pour les autres participants, Ola de Padd sera associée à Franck Nivard et devrait lutter pour le premier accessit. Quant à Plenty Pocket, avec ses chaussures, et Nègre du Digeon, cela paraît difficile.

Loic Chaoudour

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :