Zeturf

Scipion du Goutier vise un cinquième groupe I

Vers un duel Scipion du Goutier / Surabaya Jel

Magnifique réunion ce dimanche sur l’hippodrome de Vincennes, avec quatre groupes I au programme. Deuxième grand moment de la journée, après le Prix d’Essai (Gr.I) pour les trotteurs monté de trois ans, le Prix du Président de la République sacrera le meilleur trotteur de quatre ans sous la selle. Lauréat des quatre derniers groupe I générationnels, l’ogre Scipion du Goutier tentera d’inscrire une cinquième victoire de prestige à son palmarès. Huit concurrents vont essayer de contrer le champion de Franck Leblanc, emmenés par Surabaya Jiel, meilleure que jamais.

Rapide historique du Prix du Président de la République

Les plus grands cracks du trot monté ont inscrit leur nom au palmarès du Prix du Président de la République ces trente dernières années, consacrant le meilleur trotteur monté de quatre ans. Kaiser Trot l’a emporté en 1980, avant la championne Queila Gédé en 1986 et le crack reproducteur Gai Brillant en 1998. S’en suivra les succès de la sublime Holly du Locton (1999), Jardy (2000) et le double vainqueur du Prix de Cornulier One du Tib (2006). L’an passé, c’est Rombaldi qui battait le record de l’épreuve en 1.13.4, élève de Jean-Luc Dersoir et associé à Mathieu Abrivard. Ce duo pourrait réaliser le doublé puisque Surabaya Jiel s’annonce comme la principale opposition de Scipion du Goutier.

Scipion du Goutier : l’ogre aux quatre groupes I

Lauréat de quatre des cinq groupes I, réservés aux quatre ans sous la selle (Prix d’Essai, Prix des Elites, Prix de Vincennes et Prix des Centaures), Scipion du Goutier constituera l’attraction de ce Prix du Président de la République 2010. Après son succès dans le Prix des Centaures, le 14 février dernier, le crack de Franck Leblanc vient d’effectuer sa rentrée, trois mois et demi plus tard, dans le Prix Volcréole. Installé aux avants-postes par Franck Nivard dans la montée, le fils de Goetmals Wood percutait Saphir d’Haufor, qui tentait de s’infiltrer à la corde, à l’entrée de la phase finale, ne pouvant éviter la faute. Cette disqualification nous rappelait alors les problèmes d’allure, que Scipion du Goutier pouvait rencontrer dans les derniers mètres. Mais rien d’inquiétant selon son mentor, la faute était bien due au choc avec Saphir d’Haufor. Ainsi, rien n’est remis en cause, sur la préparation du représentant de Jacques Séror, qui inscrirait, en cas de succès, un cinquième groupe I à son palmarès !

Surabaya Jiel : la montée en puissance

Cependant, Scipion du Goutier devra plus que se méfier de Surabaya Jiel, de plus en plus impressionnante et seule à l’avoir devancé dans un groupe I (Saint-Léger des Trotteurs l’an passé). Depuis, l’autre produit de Goetmals Wood s’est toujours incliné face à son rival, lorsque ce dernier est resté au trot, notamment dans les deux derniers groupes I générationnels (Prix de Vincennes et Prix des Centaures). Pourtant, la pensionnaire de Jean-Luc Dersoir semble avoir progressé ces derniers temps. Invaincue en l’absence de « Scipion », Surabaya Jiel reste sur trois faciles succès, dont le Prix Volcréole, affichant 1.13.9 sur le parcours qui nous intéresse. Ce jour-là, certes elle bénéficiait de la faute de ses deux principaux opposants dans le dernier tournant, mais son accélération était digne d’une championne, sans que Mathieu Abrivard n’ait eu besoin de lui déboucher les oreilles. On n’a été privé du choc dernièrement, espérons pour le spectacle qu’il ait lieu !

Saphir d’Haufor pour mener l’opposition

Malheureux pour sa première confrontation face à l’élite de la génération, Saphir d’Haufor devrait cette fois-ci jouer un tout premier rôle. Ménagé par Christian Bigeon, il n’a couru que quinze fois et compte trois victoires sous la selle, pour une deuxième place et une disqualification. Lauréat du Prix Louis le Bourg début mars, en devançant Sawasde de Houelle, avant de terminer bon quatrième de Sévérino à l’attelage, ce « rejeton » de Jag de bellouet pourrait être l’invité surprise pour la victoire surprise.

Des plus régulières à ce niveau, tout en étant barrée pour la première place, Sawasde de Houelle devrait une nouvelle fois prendre un accessit. Enfin, attention à Singalo, convaincant lors de son succès samedi dernier, et qui pourrait profiter de la défaillance des favoris, pour s’immiscer parmi les placés.

Loic Chaoudour

Un commentaire

  1. Comment by thierry52

    Je pense que Surabay Jiel va l’emporter dimanche ! En tout cas, beau match en perspective !

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :