Zeturf

Surabaya Jiel opportuniste dans le Prix Lavater !

Sixième Groupe II pour Surabaya Jiel

Dernière préparatoire en vue du Prix du Président de la République, le Prix Lavater permettait de revoir en piste l’ogre Scipion du Goutier, pas revu depuis sa victoire dans le Prix des Centaures, le 14 février dernier. Après s’être rapproché à mi-montée, le crack de Franck Leblanc s’est accroché avec Saphir d’Haufor, à la sortie du dernier tournant. Cet incident profitait à Surabaya Jiel, qui s’en allait quérir vers un net succès, en 1.13.9 !

La plus vite en jambes, Samoa de Caux prenait le commandement, en compagnie de Sawasde de Houelle. Saga Besp étant tendue, Romain-Charles Larue décidait de ne pas se battre avec sa partenaire, et la laissait prendre quelque longueurs d’avance dans la ligne d’en face. Après avoir rapidement recollé, Surabaya Jiel et Scipion du Goutier patientaient à l’arrière, pendant que Saphir d’Haufor se plaçait en troisième position, à l’extérieur.

Tout allait s’accélérer à 1500m du but, moment choisi par Franck Nivard pour lancer « Scipion », qui prenait facilement la tête en quelques battues. Pistant son rival depuis le départ, Surabaya Jiel se rapprochait également, pour venir en deuxième position, poussant Saphir d’Haufor à prendre la corde. Les trois chevaux de la course se détachaient et le choc tant attendu allait avoir lieu ! Mais, malheureusement pour le spectacle, les conditions de course s’en mêlaient à l’entrée de la phase finale, où Scipion du Goutier s’accrochait avec Saphir d’Haufor, qui s’infiltrait à la corde. Les deux trotteurs ne pouvaient alors éviter la faute, permettant à Surabaya Jiel de s’imposer en toute décontraction. Remportant le sixième groupe II de sa carrière, la fille de Goetmals Wood apporte un deuxième Prix Lavater consécutif au duo Jean-Luc Dersoir / Mathieu Abrivard, déjà lauréat l’an passé avec Rombaldi. L’arrivée de ce Prix Lavater est un remake du Prix Henri Ballière, le 19 mai à Caen, puisque Sawasde de Houelle et Sao Paulo de Lou complètent le podium.

Bénéficiant de la faute de ses deux principaux concurrents dans le dernier tournant, Surabaya Jiel paraissait toutefois pouvoir rivaliser sportivement, cette fois-ci avec Scipion du Goutier. Affichant l’excellente réduction kilométrique de 1.13.9 à l’arrivée sans que Mathieu Abrivard lui débouche les oreilles, la représentante de la casaque Jean Luck semble avoir franchi un palier ces derniers mois. Vivement le Prix du Président de la République

Loic Chaoudour

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :