Zeturf

Surabaya Jiel impériale dans le Prix René Palyart

Rentrée victorieuse de Surabay Jiel

Eternelle deuxième de Scipion du Goutier, Surabaya Jiel a profité de l’absence du crack de Franck Leblanc pour remporter sans coup férir son quatrième semi-classique, dès sa rentrée, dans la bonne réduction kilométrique de 1.13.5.

Pas revue depuis sa deuxième place, derrière l’intouchable Scipion du Goutier dans le Prix des Centaures, Surabaya Jiel a renoué avec le succès, en dominant sans coup férir ses contemporains dans le Prix René Palyart. Patiemment montée par Mathieu Abrivard, la fille de Goetmals Wood s’est décalée du sillage des animateurs, en haut de la montée, pour facilement créer la décision dans la phase finale, sans que son partenaire n’ait eu besoin de lui déboucher les oreilles. La pensionnaire de Jean-Luc Dersoir devance Sawasde de Houelle, totalement retrouvée. Après avoir mené l’épreuve pendant le premier kilomètre, l’élève de Franck Leblanc finissait plaisamment, sans pouvoir rivaliser avec la gagnante. Durcissant la course à la mi-montée, Saga Besp baissait nettement de pied dans les trois cents derniers mètres, concluant au troisième rang, à distance des premières.

Loic Chaoudour

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :