Zeturf

Riktigt Gentil s’affirme dans le Grand Prix de la Ville de Vire

Victoire en bon cheval de Riktigt Gentil

Après le retrait de Nino de Feuvaloir, ils n’étaient plus que dix-sept en lice, dans le Grand Prix de la Ville de Vire, ouvert aux trotteurs de cinq à dix ans. Trois cinq ans se présentaient face à leurs aînés, dont les deux grands favoris Roi Vert et Riktigt Gentil. Très estimé par Pierre Levesque, Riktigt Gentil a mené sa tâche à bien, s’imposant de bout en bout, devant Quillian Joyeux et Roi Vert.

Riktigt Gentil prenait le meilleur départ tout à l’extérieur, en compagnie de Quillian Joyeux et Nurburgring. Parmi les concurrents du second poteau, Roi Vert s’élançait sur la bonne jambe, pour déjà se placer dans le groupe de tête. L’outsider Player était en troisième rideau côté corde, pendant que Rambo Jet et Prestancia Bella patientaient dans la seconde moitié du peloton. Riktigt Gentil entamait le ligne d’en face tête et corde, couvrant Quillian Joyeux, tandis que Nurburgring s’écartait après une faute. Mais remis par Pierrick Lecellier, il réussissait à revenir aux côtés de l’animateur. Le fils de Cappriccio imprimait un rythme régulier à l’épreuve, moment choisi par Franck Nivard pour rapprocher Passamaquoddy. Suite à cet effort, le pensionnaire de Philippe Guyard se plaçait en première ligne nez au vent, pendant que Roi Vert parvenait à prendre son sillage, suite au rangement à la corde de Nurburgring.

Les places restaient inchangées pour aborder la phase finale, où Riktigt Gentil, Roi Vert et Quillian Joyeux se détachaient du reste du peloton. Le protégé de Pierre Levesque, aux commandements depuis le premier tournant, se montrait très accrocheur face à l’attaque de Roi Vert, pour remporter son neuvième succès en vingt-trois tentatives, le quatrième depuis le début de l’année. Après avoir tenté de prendre le dessus sur le futur lauréat, Roi Vert finissait courageusement à la troisième place, battu par Quillian Joyeux sur le poteau, qui n’avait rien fait du parcours. Pas revu depuis la mi-mai, Rambo Jet terminait fort en pleine piste, pour conclure à la quatrième place, devant Prestancia Bella, qui est bien revenue, après un temps de galop dans le dernier tournant.

Toujours tenu en haute estime par Pierre Levesque, Riktigt Gentil semble être arrivé à maturité à l’âge de cinq ans. Avec à peine 130.000€ de gains, après cette victoire, il devrait bénéficier de bons engagements ces prochaines semaines, pour aborder le meeting hivernal avec un compte en banque plus fourni.

Loic Chaoudour

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :