Zeturf

Courses Hippiques en ligne: ouverture du marché d’ici un an et demi

Le ministre du Budget, Eric Woerth, prévoit que l'ouverture du marché français des jeux en ligne à la concurrence se fera "d'ici un an/un an et demi" et reprend plusieurs préconisations du rapport de Bruno Durieux. Ce rapport publié jeudi dernier recommande au gouvernement une ouverture "prudente et progressive" du marché français des jeux d'argent et de hasard (paris hippiques et sportifs) en ligne.

Sur l'ouverture des paris hippiques en ligne, M. Woerth entend "conserver le caractère mutualiste des paris. Selon les règles du système des paris hippiques français, les enjeux sont répartis entre les gagnants, payés après déduction des prélèvements légaux et des frais de fonctionnement. Le montant des gains est déterminé par la cote affectée au cheval vainqueur, fixée par la masse des enjeux sur son nom.
Le bookmaker est une entreprise privée qui définit elle-même la cote d'un cheval, à ses risques et périls. Les bookmakers, qui tiennent notamment le marché britannique, se rémunèrent en empochant les paris des joueurs perdants.

Par ailleurs, M. Woerth veut "agréer les opérateurs sur la base d'un cahier des charges précis" et "créer à terme une autorité unique de régulation et de contrôle des jeux" (flux financiers, lutte contre le blanchiment et prévention de l'addiction).

Fred

Pas de commentaire

Pas encore de commentaire.

Flux RSS des commentaires de cet article.

Désolé, les commentaires sont fermés pour le moment.

Infos de dernière minute

Tuyaux

Arrivées et Résultats

Analyses des courses

Nos partenaires :